La session parlementaire qui vient de s’achever n’aura rien eu de normal pour la députée de Champlain Sonia LeBel... autant que le printemps n’aura rien eu de routinier pour aucun Québécois d’ailleurs. Celle qui vient d’être nommée présidente du Conseil du trésor a conclu cette session avec cette prestigieuse nomination, au terme d’une gestion de crise d’une telle ampleur qu’aucun gouvernement de l’histoire récente du Québec n’aura eu à gérer.

Le Nouvelliste

Sonia LeBel se souvient encore du moment où elle a compris que le printemps 2020 allait marquer un tournant dans l’histoire. En préparation du Sommet de la francophonie, elle se trouvait à Halifax lorsque tout a déboulé avec la crise du coronavirus. «J’ai quitté un Québec normal et je suis revenue dans un Québec confiné. On était encore dans la semaine où on voyait venir ça à l’étranger. Dans les faits, personne ne pouvait prédire à ce moment-là que ça aurait frappé à ce point, et si vite. Au 10 mars, si on avait dit "on ferme le Québec", on nous aurait tiré des tomates en disant qu’on était des malades», mentionne la députée de Champlain, qui a profité de son passage dans le comté vendredi pour faire le bilan des derniers mois avec Le Nouvelliste.

>>> Lisez la suite sur le site du Nouvelliste