(Ottawa) Il n’y aura pas d’élections anticipées au Canada, cet été du moins.

Catherine Lévesque
La Presse canadienne

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) a confirmé à La Presse canadienne qu’il votera en faveur des crédits budgétaires mercredi, permettant ainsi au gouvernement Trudeau de poursuivre son mandat, grâce à sa promesse de prolonger la Prestation canadienne d’urgence.

Justin Trudeau a confirmé mardi matin que la PCU, qui offre 500 $ par semaine aux Canadiens qui ont perdu leur emploi en raison de la COVID-19, sera prolongée de huit semaines.

« C’est ce que nous demandions, nous sommes encouragés par ce que le premier ministre a annoncé ce matin, mais nous continuerons à le pousser à faire en sorte que les familles qui ont besoin d’aide puissent en bénéficier », a déclaré le chef Jagmeet Singh dans une déclaration écrite.

Plus tôt en journée, le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, estimait que le scénario d’élections anticipées était tout à fait loufoque.

PHOTO ADRIAN WYLD, LA PRESSE CANADIENNE

Yves-François Blanchet

Si le gouvernement devait tomber mercredi, en vertu des règles électorales, l’élection aurait eu lieu en juillet, au beau milieu des vacances de la construction, a-t-il dit.

« Y as-tu vraiment quelqu’un qui pense qu’on va faire ça ? » s’est-il demandé. « Personne ne veut envoyer 20 millions de Canadiens et Canadiennes se mettre en ligne pour voter pendant qu’on est encore dans un contexte de pandémie », a-t-il ajouté.

Mercredi, les députés à la Chambre des communes devront voter sur des crédits budgétaires du gouvernement, dont quelque 6 milliards en nouvelles dépenses octroyées notamment pour de la recherche médicale, du soutien à la Croix-Rouge canadienne et de l’aide pour les petites et moyennes entreprises.

Puisque ce vote constitue un vote de confiance, le gouvernement Trudeau, minoritaire, devait se trouver au moins un parti d’opposition pour l’appuyer. Les bloquistes et les conservateurs avaient laissé entendre qu’il y aurait des conditions à leur appui.

S’exprimant en conférence de presse, mardi matin, le chef bloquiste a détaillé trois « propositions » qu’il espère trouveront écho auprès du gouvernement : d’octroyer une autre somme d’urgence de 500 millions aux provinces, un deuxième chèque pour les aînés et des compensations pour les producteurs laitiers.

Le chef conservateur Andrew Scheer a fait savoir, lundi, qu’il espérait que « les libéraux accepteront de financer la vérificatrice générale et qu’ils combleront les lacunes de leurs programmes afin que tous les Canadiens soient bien traités et ne tombent pas dans une craque ».