(Ottawa) Un autre candidat potentiel à la direction du Parti conservateur du Canada se retire de la course.

La Presse canadienne

John Williamson, député du Nouveau-Brunswick, a annoncé mardi qu’il ne serait pas candidat.

M. Williamson est l’une des nombreuses personnes qui ont commencé à envisager une candidature après le retrait de l’ancienne chef du parti par intérim Rona Ambrose et de l’actuel député Pierre Poilievre.

Mme Ambrose et M. Poilievre sont populaires dans le « mouvement conservateur » — des personnes actives dans la promotion des idées de droite par l’entremise de groupes de réflexion, d’universités ou de groupes de défense.

Avec ses antécédents à la Fédération canadienne des contribuables, M. Williamson était perçu comme faisant partie de ce mouvement et songeait à combler le vide laissé par la décision de Mme Ambrose et de M. Poilievre de ne pas se présenter.

Mais dans un communiqué publié mardi, M. Williamson a affirmé qu’il ne s’agissait pas du bon moment pour lui, bien qu’il n’ait pas donné de raison précise.

« Je vais maintenant me consacrer, une fois de plus, à aider les conservateurs à retrouver la voie de l’aspiration. Nous gagnerons quand nous aurons des réponses aux questions qui préoccupent les Canadiens et lorsque nous serons redevenus le parti des idées nouvelles et audacieuses », a dit M. Williamson.

Les candidats ont jusqu’au 27 février pour s’inscrire et jusqu’à présent, seuls deux ont satisfait aux premières conditions d’inscription : Erin O’Toole et Peter MacKay.