(Ottawa) Le gouvernement canadien a annoncé mardi la suspension temporaire de « nouveaux permis d’exportation vers la Turquie », essentiellement de matériel militaire, en réaction à l’offensive militaire d’Ankara dans le nord de la Syrie.

Agence France-Presse

« Cette action unilatérale risque de miner la stabilité dans cette région déjà fragile, exacerbant la situation humanitaire et nuisant aux progrès réalisés par la Coalition internationale contre Daesh (acronyme anglais du groupe djihadiste État islamique, NDLR), dont la Turquie est membre », a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

« À la lumière des récents développements, le Canada a temporairement suspendu les nouveaux permis d’exportation vers la Turquie », qui couvrent des « biens contrôlés », essentiellement du matériel militaire, selon une liste fournie par le ministère.

Ottawa emboîte ainsi le pas à plusieurs pays européens qui ont pris des mesures semblables.

En 2018, les ventes d’armement du Canada à la Turquie ont totalisé près de 116 millions de dollars canadiens, selon le ministère des Affaires étrangères.