(Vancouver) Andrew Scheer soutient que l’économie est devenue un tel désastre sous les libéraux qu’il faudrait cinq ans à un gouvernement conservateur pour faire le ménage dans les finances publiques et atteindre le déficit zéro.

La Presse canadienne

Le chef conservateur accuse le gouvernement libéral de s’être lancé depuis 2017 dans une « frénésie de déficits » et d’avoir dépensé 79,5 milliards de fonds qui n’avaient pas été prévus dans les budgets fédéraux.

M. Scheer soutient que dans ces circonstances, l’atteinte du déficit zéro à court terme est « impossible ». Selon lui, les libéraux ne pourraient pas y arriver avant 20 ans, même avec les projections les plus optimistes ; les conservateurs, a-t-il promis, pourront le faire quatre fois plus vite — en cinq ans.

M. Scheer a fait cette promesse dans un discours prononcé vendredi devant les membres du Canadian Club à Vancouver. Il s’est par ailleurs félicité de la décision rendue le jour même par la Cour d’appel de cette province, qui empêche le gouvernement de la Colombie-Britannique de limiter les expéditions de bitume sur son territoire.

La Colombie-Britannique avait demandé au tribunal de se prononcer sur la constitutionnalité d’une loi provinciale qui prévoit la mise en place d’un système de permis pour les entreprises qui souhaitent augmenter le transport de pétrole lourd dans la province. La Cour d’appel a unanimement invalidé cette loi puisqu’elle entrave la juridiction exclusive du gouvernement fédéral en matière de pipelines interprovinciaux.

M. Scheer a qualifié d’« utile » ce jugement, même s’il ne dissipe pas tout à fait le climat d’incertitude pour les investisseurs de cette industrie. Il a appelé le gouvernement libéral à freiner l’adoption de son projet de loi prévoyant de nouvelles règles, plus strictes, sur l’évaluation environnementale et d’accélérer tout renvoi à la Cour suprême du Canada.

Au sujet de l’équilibre budgétaire, la Fédération canadienne des contribuables a aussitôt accusé le chef conservateur d’avoir rompu une promesse. L’organisme souligne dans un communiqué que M. Scheer avait signé en avril 2017 un engagement formel avec l’aile jeunesse de la Fédération qui prévoyait l’atteinte du déficit zéro après deux ans, si les conservateurs étaient élus.

« Les Canadiens subissent déjà les conséquences d’une promesse rompue sur l’équilibre budgétaire : l’imprudence fiscale de Justin Trudeau se traduira par une dette supplémentaire d’au moins 100 milliards, sur le dos de nos enfants et petits-enfants », soutient la Fédération. « Plus le retour à l’équilibre sera reporté, plus la dette s’accumulera et plus les Canadiens perdront des milliards de dollars en paiements d’intérêts. »