La sortie controversée du maire de Hampstead, William Steinberg, a rebondi à la Chambre des communes, la bloquiste Monique Pauzé réclamant hier une « mise au point » du libéral Anthony Housefather.

MÉLANIE MARQUIS LA PRESSE

Ce dernier était présent lorsque le maire de Hampstead a affirmé que le projet de loi 21 sur la laïcité du gouvernement Legault représentait une forme de « nettoyage ethnique » - une remarque qui a pris les élus présents de court.

« Tous les élus qui étaient là ont dénoncé les commentaires », a noté le député fédéral en entrevue à La Presse. « Ce sont des commentaires qui sèment la division ; c'est une comparaison que je ne m'explique pas », a enchaîné l'élu de Mont-Royal.

Dans une lettre ouverte publiée vendredi passé dans le Canadian Jewish News, Anthony Housefather a écrit que le projet de loi 21 était une proposition « répugnante » qui devait être « retirée ou défaite ».

En entrevue à La Presse, il a refusé de dire s'il souhaiterait que le gouvernement fédéral s'en mêle, si l'affaire se transportait devant les tribunaux. « C'est complètement hypothétique, a-t-il argué. Simplement, je crois que François Legault est un homme très intelligent et que lorsqu'il va voir qu'il y a plein de monde au Québec qui sont très mal à l'aise avec ce projet-là, il va nous écouter. »