Source ID:; App Source:

L'ADQ recule au profit du PQ dans le Centre-du-Québec

L'Action démocratique du Québec avait massivement séduit Lanaudière, la Mauricie et le Centre-du-Québec aux dernières élections provinciales. Pour une majorité d'électeurs de ces trois régions, l'histoire d'amour est terminée.

En mars 2007, une vague adéquiste avait déferlé dans Lanaudière. Cinq des six circonscriptions de cette région étaient passées aux mains de l'équipe de Mario Dumont. Hier, tous les députés sortants de l'ADQ y ont terminé en troisième position. Le seul péquiste qui avait résisté il y a un an: le député de Rousseau François Legault a encore une fois remporté son siège, hier. Et il ne sera plus seul à porter le flambeau péquiste dans sa région.

Le péquiste André Villeneuve a facilement battu le député sortant François Benjamin dans Berthier. Victoire aussi écrasante pour les péquistes Véronique Hivon dans Joliette, Mathieu Traversy dans Terrebonne et Guillaume Tremblay dans Masson. L'ex chef des Verts devenu péquiste, Scott McKay, l'a aussi emporté dans L'Assomption.

Dans la région du Centre-du-Québec, la seule adéquiste qui a survécu est Sylvie Roy (Lotbinière). Elle en sera à son troisième mandat. Cinq des six circonscriptions de cette région étaient pourtant adéquistes en mars 2007. Comme dans Lanaudière, plusieurs adéquistes ont fini en troisième position, hier.

La lutte a été plus serrée dans la circonscription de Nicolet-Yamaska. Mais l'ADQ n'en faisait par partie. Le péquiste Jean-Martin Aussant a remporté la victoire avec une majorité de 141 voix devant le libéral Mario Landry. Le libéral Claude Bachand a facilement délogé l'adéquiste Jean-François Roux dans Arthabaska. Dans la circonscription de Drummond, le péquiste Yves-François Blanchet a eu le meilleur sur ses adversaires qui lui ont reproché de vivre à Montréal. Le gérant d'Éric Lapointe, M. Blanchet, a gagné par plus de 600 voix sur le libéral Jacques Sigouin.

Un jeune péquiste, Étienne-Alexis Boucher, a repris la circonscription de Johnson que son père aussi péquiste, Claude Boucher, avait perdu de justesse en mars 2007 aux mains de l'adéquiste Éric Charbonneau. Douce revanche pour M. Boucher : l'adéquiste a terminé troisième cette fois-ci.

Sans grande surprise, le vétéran libéral Yvon Vallières a été élu dans Richmond avec une majorité de plus de 4000 voix. Le député d'expérience a été élu pour la première fois dans cette circonscription en 1973.

Les députés sortants de l'ADQ ont aussi mordu la poussière en Mauricie. Cinq des six élus dans cette région étaient adéquistes en 2007. Hier, plusieurs ont fini en troisième position comme Jean Damphousse dans Maskinongé, qui avait pourtant gagné par 4000 voix aux dernières élections.

Dans la circonscription de Champlain, le transfuge adéquiste devenu libéral, Pierre Michel Auger, n'a pas survécu à la remontée du PQ dans cette circonscription traditionnellement souverainiste. La péquiste Noëlla Champagne a gagné avec plus de 2000 voix de majorité. À Trois-Rivières, l'un des députés adéquistes les plus visibles du parti, Sébastien Proulx, a aussi perdu son siège. Il a terminé troisième loin derrière la libérale Danielle St-Amand qui l'a emporté par plus de 960 voix devant le péquiste Yves St-Pierre.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer