Un spectaculaire déraillement de train de marchandises survenu lundi soir en Montérégie semble avoir causé plus de peur que de mal. Cependant, l'accident risque de perturber le trafic ferroviaire pendant quelques jours.

Éric-Pierre Champagne LA PRESSE

Une trentaine de wagons sur un convoi de 95 voitures du Canadien Pacifique ont déraillé vers 19h à la hauteur de la petite municipalité de Saint-Polycarpe, située à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Salaberry-de-Valleyfield, dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges. Il n'y a eu aucun feu ni aucune explosion. Aucun blessé n'a été signalé.

Au moins quatre wagons qui transportaient du propane, du mazout et du diesel se sont retrouvés dans la rivière Delisle ou en bordure de la rivière, mais aucune fuite n'a été rapportée, signale le ministère de l'Environnement.

Le trafic ferroviaire sera cependant perturbé puisque le Canadien Pacifique devra réparer les rails endommagés. L'opération pourrait prendre plusieurs jours.

Sur sa page Facebook, ce matin, la municipalité de Saint-Polycarpe tenait à rassurer la population : « La situation est maîtrisée et sans danger pour la population. »

« Les autorités municipales confirment qu'aucun déversement de ces matières [propane, mazout ou diesel] ne s'est produit dans la rivière ou dans la nature environnante, précise le communiqué de la Ville. En fait, un seul wagon contenant de l'huile végétale a laissé échapper un mince filet d'huile. Le tout a rapidement été maîtrisé par l'intervention des pompiers qui ont sans délai installé un bassin de rétention. »

Des enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) sont attendus sur les lieux ce matin.

- Avec La Presse canadienne