Source ID:; App Source:

Le couple Dion-Angélil mis en demeure par un photographe

Richard Gauthier dit avoir discuté à plusieurs reprises... (Photo archives AP)

Agrandir

Richard Gauthier dit avoir discuté à plusieurs reprises depuis deux ans de son idée de monter une exposition des photos de scènes de la vie quotidienne de la famille Dion-Angélil prises depuis 2003.

Photo archives AP

Un photographe qui immortalise les moments d'intimité de la famille Dion-Angélil depuis plusieurs années vient de mettre le célèbre couple en demeure pour une somme de 1 150 000 $. Il l'accuse d'avoir, sans raison, mis un terme à son projet d'exposition de photos de la famille, auquel le couple célèbre avait donné son aval, jure-t-il.

Richard Gauthier connaît René Angélil et Céline Dion depuis les débuts de la carrière de la chanteuse. Ces dernières années, il a passé plusieurs moments avec la famille et a pris plusieurs photos « montrant des moments de tendresse de la famille ». Des photos rarement publiées. Richard Gauthier n'est cependant pas le photographe officiel des évènements publics impliquant le célèbre couple. Mais tout de même, plusieurs de ses photos ont déjà été utilisées par les Productions Feeling, qui veille sur la carrière de Céline Dion.

Richard Gauthier dit avoir discuté à plusieurs reprises depuis deux ans de son idée de monter une exposition des photos de scènes de la vie quotidienne de la famille prises depuis 2003.

« René a trouvé l'idée très bonne dès le début et m'a permis de monter le projet. Ç'a été une entente verbale. Mais René a toujours prôné que sa parole, c'est sa parole. Une poignée de main est un vrai engagement », affirme-t-il.

Dans les mois suivants, il dit avoir passé beaucoup de temps à préparer l'exposition, rechercher des commanditaires, tirer des photos en format 12 pieds par 8, afin de les présenter à l'imprésario. Il avait commencé à chercher un site pour exposer 120 photos format géant. Il avait approché le Palais des congrès de Montréal, dit-il, et envisageait de faire voyager l'exposition ensuite. Elle se serait intitulée Émotion.

Richard Gauthier dit avoir discuté à de multiples reprises du projet avec René Angélil, à sa résidence de Jupiter, en Floride, comme à celle de l'Île-Gagnon, à Laval.

« Il m'a toujours dit c'est ton projet, tu t'en occupes. On n'a jamais signé de contrat, mais on en a discuté souvent, on a échangé des documents qui prouvent qu'il y avait consentement de sa part », ajoute-t-il.

Mais le 20 janvier, M. Angélil aurait mis fin au projet, par courriel. « En six lignes, il m'explique qu'il veut qu'on suspende le projet. Sans me dire pourquoi. J'ai essayé de l'appeler, je n'ai jamais réussi à en savoir plus », affirme M. Gauthier.

Cela le désole. Il soutient que sa relation avec le couple était bonne. Il a donc envoyé une mise en demeure aux Productions Feeling et au couple Dion-Angélil.

Le document leur donne jusqu'à mardi pour lui répondre.

Il leur réclame 1 150 000 $ pour rembourser des fournisseurs engagés dans le projet, pour compenser le salaire perdu, puisque pendant la préparation de l'exposition, Richard Gauthier soutient qu'il n'a pu travailler à d'autres projets, et pour d'autres dommages.

Les Productions Feeling ont indiqué ne pas avoir l'intention de commenter l'affaire.

- Avec la collaboration de William Leclerc.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer