Un homme a été arrêté en lien avec l’incendie survenu hier à l’église Sainte-Philomène située à Mercier.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

L’individu âgé de 49 ans n’est pas un résidant de Mercier, selon les informations communiquées par Vincent Lanctôt, chargé des communications de la ville.  

Après avoir maîtrisé le brasier, les pompiers ont constaté l’état des lieux, qui laissait croire que le feu n’était pas accidentel.

C’est la troisième fois que l’église catholique Sainte-Philomène est la proie des flammes depuis sa construction en 1840. Le premier incendie remonte à 1955, alors que le second date de 1975.

Même si le lieu de culte n’est pas une perte totale suite à l’évènement de jeudi, l’arrière du bâtiment a subi beaucoup de dégâts. « C’est l’ancien presbytère, qui est aujourd’hui la sacristie, qui est grandement endommagé », précise M. Lanctôt.  

L’incendie majeur avait eu lieu jeudi matin à l’église catholique Sainte-Philomène située dans la ville de Mercier, près de Châteauguay et n’a fait aucune victime.