Deux joueurs qui visaient un gros lot de 20 millions de dollars en poursuivant Loto-Québec en dommages s'appauvriront plutôt. En plus de perdre leur cause, ils sont condamnés à payer les frais, incluant les frais de l'expert de Loto-Québec.

Christiane Desjardins LA PRESSE

Michael Amar, 52 ans, et Rajib Ullah, 30 ans, alléguaient que Loto-Québec trompe les consommateurs avec sa loterie Extra. Ils soutenaient que les numéros d'Extra sont manipulés, ce qui fait que les consommateurs ont moins de chances de gagner des gros prix, en plus d'être limités à 2 gains sur 10 combinaisons.

Ils adressaient aussi plusieurs autres reproches. Le consommateur peut ajouter jusqu'à 10 Extra sur un billet de loterie. C'est ce que M. Amar avait coutume de faire. Un jour qu'il regardait son billet plus attentivement en rêvant qu'un de ces numéros lui apporterait la richesse, il lui est apparu que les premiers et derniers chiffres de ces numéros ne se répétaient jamais. Il en a discuté avec Rajib Ullah, qui travaillait dans le café internet de sa famille, où se trouvait un terminal Loto-Québec.

Les deux hommes, friands de loto, ont poursuivi leurs recherches et leurs achats de billets. La non-répétition des chiffres s'est avérée. Ils ont avisé Loto-Québec et ont tenté sans succès d'obtenir compensation.

Ils en ont finalement déposé une poursuite à l'été 2011.