Un tweet violent associant gratuitement le livre Les Superbes à Marc Lépine et son massacre de 1989 a été vertement dénoncé par la coauteure du livre, Léa Clermont-Dion. La Sûreté du Québec a été saisie du dossier et l'histoire pourrait ne pas en rester là.

Publié le 18 oct. 2016
Audrey Ruel-Manseau LA PRESSE

Le tweet a été écrit le 3 septembre, mais enflamme le web depuis lundi soir, alors que Léa Clermont-Dion l'a partagé sur son propre compte Twitter. Au début du mois de septembre, Vincent Olivier a partagé une image de la couverture du livre Les Superbes, coécrit par Léa-Clermont-Dion et Marie Hélène Poitras, et avec la collaboration de plusieurs Québécoises bien en vue. En légende, l'internaute a écrit « wow malade ! de l'au-delà, marc lépine a mis à jour sa fameuse liste #lol  (sic) », faisant référence à la tuerie de l'école polytechnique.

Lundi soir, Mme Clermont-Dion a partagé le tweet. « Ceci est violent et va trop loin. Merci de signaler ce dangereux individu », a-t-elle écrit pour accompagner son partage, auquel de nombreux internautes ont réagi.

La Sûreté du Québec a pris connaissance du dossier et en a avisé les principaux intéressés via Twitter.

« La Sûreté du Québec a transféré cette information à la Centrale de l'information criminelle », a écrit le corps policier, s'adressant directement à la fois à l'auteur du tweet et à Léa Clermont-Dion.

« L'enquête est en cours et tout propos haineux ou menaçant fera l'objet d'une enquête, a confirmé Daniel Thibodeau, porte-parole de la SQ. On tient à rappeler à la population que le fait de proférer des menaces, peu importe l'intention, même sur l'internet, constitue un acte criminel qui est pris au sérieux. »

Selon le sergent, la SQ reçoit des signalements quotidiennement concernant des propos tenus sur les médias sociaux. Une équipe y est même consacrée.