Un homme dans la quarantaine est décédé après avoir a été touché par balle par un tir policier, près de la gare d'autocars de Montréal, lundi.

David Santerre LA PRESSE

La scène s'est déroulée vers 10 h 55. Des policiers ont été appelés à prendre en chasse un homme de grande taille à la peau foncée et portant un bandage sur un oeil.

Hystérique, il venait, selon un plaignant, de commettre des méfaits avec son marteau dans un hôtel de la rue Saint-Hubert, juste derrière la gare.

Il a été localisé près de l'entrée de la gare d'autocars. Un policier équipé d'un pistolet à décharge électrique, un «Taser gun», a été appelé sur les lieux, mais n'a jamais eu le temps de se rendre sur place.

L'homme aurait foncé sur les agents avec son marteau. Un agent a fait feu, le touchant au thorax. Des manoeuvres de réanimation ont été tentées sur place par les techniciens ambulanciers d'Urgences Santé qui ont par la suite transporté l'homme dans un centre hospitalier. Il se trouvait en arrêt cardio-respiratoire.

Quelques policiers ont aussi été conduits vers les services hospitaliers où ils sont traités pour choc nerveux.

La Sûreté du Québec est maintenant chargée de l'enquête.

Les bandes vidéo qui auraient pu capter la scène seront étudiées.

L'homme est bien connu des policiers du secteur qui seraient intervenus couramment auprès de lui ces derniers temps. Il est considéré comme souffrant de problèmes psychiatriques et de consommation de drogue. Il serait sans domicile fixe.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

La victime, Alain Magloire