Source ID:; App Source:

La GRC utilise un drone à l'Île-du-Prince-Édouard

L'appareil du même genre que celui-ci est muni... (Photo fournie par Draganfly.com)

Agrandir

L'appareil du même genre que celui-ci est muni d'une caméra qui capte des images qui peuvent ensuite être relayées aux policiers au sol.

Photo fournie par Draganfly.com

La Presse Canadienne
Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard

Les policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de l'Île-du-Prince-Édouard disposent désormais d'un petit objet volant non-habité qui peut leur être utile lors de la tenue de certaines enquêtes.

Il s'agit d'un petit drone muni de six hélices, dont le format équivaut à la taille d'une grande pizza. Il est muni d'une caméra qui capte des images qui peuvent ensuite être relayées aux policiers au sol.

Les policiers fédéraux de l'Île-du-Prince-Édouard peuvent l'utiliser, par exemple, lors de la reconstitution aérienne de scènes d'accidents de la circulation.

L'usage du petit appareil, qui vaut 18 000 $ leur permet de ne plus recourir aussi souvent à un hélicoptère qu'ils devaient faire venir de Moncton, au Nouveau-Brunswick, chaque fois qu'ils en avaient besoin, moyennant de frais horaires de 1000 $.

L'objet volant provient de la GRC en Saskatchewan, où il y en avait un en surplus.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer