Source ID:; App Source:

Pointe-Fortune: la victime avait des liens avec la mafia

La victime a été identifiée comme étant William... (Archives La Presse)

Agrandir

La victime a été identifiée comme étant William Robinson, 23 ans, un résident du chemin Côte-Saint-Luc à Montréal.

Archives La Presse

L'homme retrouvé mort cagoulé et les mains attachées dans un boisé de Pointe-Fortune en Montérégie hier est lié au crime organisé, a appris La Presse.

La victime a été identifiée comme étant William Robinson, 23 ans, un résident du chemin Côte-Saint-Luc à Montréal.

En décembre dernier, Robinson a été arrêté avec plusieurs autres individus lors du démantèlement de deux réseaux de trafiquants de stupéfiants mené par les enquêteurs des régions sud et nord de la police de Montréal. Environ 150 policiers avaient effectué une quarantaine de perquisitions et arrêté une quinzaine de personnes.

L'une des opérations, baptisée Stéthoscope, a visé un réseau vraisemblablement lié au crime organisé irlandais alors que l'autre, baptisé Narco, a ciblé un réseau lié à la mafia italienne présumément dirigé par Salvatore Scoppa.

Lors de ces deux opérations simultanées, les enquêteurs ont notamment mis la main sur des dizaines de grammes d'héroïne et de cocaïne, des quantités indéterminées de marijuana, de haschisch et d'ecstasy, des gilets pare-balles, des pistolets électriques, au moins 25 000$ en argent et une presse à stupéfiants.

L'un des deux réseaux, aurait utilisé des étudiants pour écouler sa drogue au centre-ville et dans l'ouest de l'île de Montréal. L'autre écoulait principalement la drogue dans le secteur nord de l'île de Montréal et à Laval.

Les accusations de trafic de stupéfiants et de possession d'arme portées contre Robinson à la suite de cette affaire sont toujours pendantes. Le jeune homme devait revenir devant le tribunal en septembre prochain. Robinson avait également des affaires de bris et d'entrave à sa fiche.

C'est un passant qui a découvert le corps qui gisait les mains attachées dans le dos, face contre terre, et qui a prévenu les policiers. Les enquêteurs des Crimes contre la personne de la Sûreté du Québec et les techniciens en scènes de crime ont procédé méticuleusement.

Encore ce matin, plusieurs heures après la découverte du cadavre, celui-ci n'avait pas encore été déplacé. Le corps n'était pas en décomposition et la mort remonterait donc à quelques jours, tout au plus.

Il est encore trop tôt pour établir un mobile possible de ce crime qui a toutes les apparences d'un règlement de compte dans le milieu du crime organisé.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer