Source ID:25fd2f4a22f637268fd0368162aaa244; App Source:StoryBuilder
Exclusif

Pont Samuel-De Champlain: 22 objets de notre époque dissimulés

Bruno Bisson
La Presse

Une baguette de chef d'orchestre signée par le maestro Kent Nagano ; du sirop d'érable ; un drapeau arc-en-ciel LGBTQ+ ; un jeton de péage du vieux pont Champlain ; des dessins d'enfants ; un anneau d'ingénieur ; une rondelle de hockey du Canadien de Montréal signée par Geoff Molson, Marc Bergevin, Claude Julien et Shea Weber.

Comment se souviendra-t-on du Montréal d'aujourd'hui dans 125 ans ? Comment un Montréalais du futur réagira-t-il à la vue d'un stylo, en 2144 ? La métropole existera-t-elle encore ? Aucune personne vivante aujourd'hui n'en saura jamais rien. Par contre, s'il dure aussi longtemps qu'il est censé durer, le nouveau pont Samuel-De Champlain, qui sera inauguré le mois prochain, devrait être encore debout. Et quelque part, enfouie dans ses structures, une petite boîte en matériau composite contenant 22 objets-témoins de notre temps parlera pour nous aux générations futures.

En entrevue hier avec La Presse, le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités du Canada, François-Philippe Champagne, a en effet révélé qu'une capsule témoin (ou capsule temporelle) serait intégrée à la structure du nouveau pont Samuel-De Champlain dans le cadre des cérémonies marquant son inauguration.

Pour le ministre fédéral, responsable du projet de construction du nouveau pont, la liste des 22 objets hétéroclites rassemblés pour l'occasion (voir liste), dans un très petit contenant, a été l'occasion d'une réflexion sur ce que nous sommes, sur les artefacts qui caractérisent notre époque, sur les valeurs qui nous animent et sur les souvenirs de notre temps que nous souhaitons perpétuer.

Imprimée en 3D

« C'est fascinant de penser que quelqu'un qui vit dans un monde qui sera différent du nôtre, où probablement tout sera numérisé, va peut-être ouvrir cette capsule au cours du prochain siècle et y découvrir des choses qu'il n'a jamais vues », comme une lettre du ministre Champagne imprimée sur papier, des caricatures de Serge Chapleau (La Presse) et de Terry Mosher (alias Aislin, de Montreal Gazette), une clé BIXI ou une ceinture wampun à deux rangs, symbole sacré d'amitié et de paix donnée par le Conseil des Mohawks de Kahnawake.

La boîte qui servira de capsule temporelle, explique M. Champagne, a été conçue par des spécialistes en matériaux avancés de l'Université de Sherbrooke et « construite » par une imprimante 3D utilisant un polymère composite qui ne devrait pas être altéré en 125 ans.

La capsule sera géolocalisée et ses coordonnées précises seront conservées afin de retrouver les souvenirs de notre temps lorsque le nouveau pont Samuel-De Champlain arrivera à la fin de sa vie utile.

En fait, souligne le ministre, tous les efforts seront faits pour éviter que la capsule ne se perde à tout jamais dans les méandres... du béton. Comme la capsule témoin du pont Jacques-Cartier, coulée dans une pile il y a presque 93 ans, mais dont on a aujourd'hui complètement perdu la trace.

Pile numéro 26

On sait que cette capsule témoin a été insérée dans la pierre angulaire du pont Jacques-Cartier (qui s'appelait alors le Pont de la Rive-Sud) le 9 août 1926, et que cette pierre angulaire fait partie intégrante de la pile actuelle du pont située à l'angle des rues Notre-Dame et Saint-Antoine.

« Nul ne sait cependant à quel endroit précis de la pile se trouve cette pierre qui contient une capsule témoin avec 59 objets », peut-on lire sur le site de la société fédérale Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI).

Parmi ces 59 objets, on trouve notamment des exemplaires de huit quotidiens du 7 août 1926, dont La Presse, qui étaient publiés à l'époque dans la métropole.

La Une de La Presse du 7 août 1926... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

La Une de La Presse du 7 août 1926

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

On y trouve aussi des pièces de monnaie, des plans des villes de Montréal, de Longueuil et de Saint-Lambert, un brouillon du discours donné pour l'occasion par le Commissaire du Havre de Montréal, un exemplaire du livre Les faits curieux de l'histoire de Montréal, rédigé par E.Z. Massicotte (voir la liste complète), des photographies aériennes du port de Montréal, des pièces de monnaie et des billets de 1925.

Que penserait-on aujourd'hui de ces artefacts témoins du Montréal de l'époque ? On ne saurait trop le dire. La société PJCCI a entrepris un grand chantier d'entretien visant à prolonger la vie utile du pont Jacques-Cartier jusqu'en 2080. La pile numéro 26 du pont, dans laquelle se trouve cette pierre angulaire qui renferme la capsule temporelle, ne sera donc vraisemblablement pas démolie avant au moins 60 ans.

Quelques autres objets dans la capsule témoin du pont Samuel-De Champlain 

Des photos du pont Samuel-De Champlain et du pont Champlain d'origine

Un goujon de la Corporation de gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent

Des timbres de Postes Canada

Des billets de la Banque du Canada

Des pièces de la Monnaie royale canadienne

Graines : les trois soeurs (haricot, courge et maïs)

Une clé BIXI

Source : Infrastructure Canada




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer