La tragédie de Lac-Mégantic s'invite dans la campagne électorale de Montréal. Inquiet des répercussions de la catastrophe ferroviaire survenue en Estrie, un aspirant à la mairie de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles estime que la sécurité doit être la priorité dans cet arrondissement où l'industrie pétrolière est bien présente.

Pierre-André Normandin LA PRESSE

Le syndicaliste Michel Taylor a annoncé sa candidature pour Vision Montréal. Il affrontera ainsi Chantal Rouleau, qui a quitté le parti de Louise Harel pour se joindre à l'Équipe Denis Coderre.

Le transport sécuritaire

L'aspirant maire d'arrondissement s'est montré inquiet à la suite de la tragédie ferroviaire du 6 juillet qui a fait 47 morts, à Lac-Mégantic. "Ça m'inquiète comme le reste de la population surtout que le train ne passe pas loin de chez moi. Quand on voit ce qui s'est passé à Lac-Mégantic, on se demande s'il peut se passer la même chose dans notre arrondissement avec tous les trains qui se promènent. On a un devoir que le transport se fasse de façon sécuritaire», a indiqué Michel Taylor.

Vision Montréal compte d'ailleurs présenter une motion au cours de la prochaine réunion du conseil municipal, le 26 août, pour appuyer les démarches de Montréal afin de connaître le contenu des wagons circulant sur son territoire. «On doit faire quelque chose pour que la population soit protégée», a indiqué Louise Harel.

Campagne dans l'Est

La candidature de Michel Taylor à la mairie de RDP-PAT annonce une chaude lutte dans cette partie de la ville. Ce conseiller pour le Fonds de solidarité de la FTQ s'implique depuis de nombreuses années dans l'arrondissement. Il préside d'ailleurs la société de développement économique de l'est de Montréal.

Vision Montréal détenait la majorité des postes dans RDP-PAT avant la défection de Chantal Rouleau et de deux autres élus vers le camp de Denis Coderre, à la fin mai.

Un dossier délaissé

Même s'il dit apprécier Chantal Rouleau, Michel Taylor a décidé de se présenter contre elle pour, selon lui, améliorer le développement économique du secteur, un dossier qu'il estime délaissé. Le candidat s'est également dit préoccupé par l'exode vers la banlieue des jeunes familles.

Par ailleurs, Projet Montréal a présenté sa candidate à la mairie de Lachine, Patricia Bossy, une travailleuse communautaire. Antonio De Bordes tentera pour sa part de se faire élire conseiller d'arrondissement dans ce secteur pour la formation de Richard Bergeron.