Les négociations entre la Ville de Montréal et ses pompiers sont au point mort.

Gabriel Béland LA PRESSE

Une rencontre tenue hier soir a débouché sur une impasse, selon l'Association des pompiers de Montréal. « On avait une rencontre prévue et la Ville a refusé de négocier», a expliqué le président de l'Association, Perry Bisson. Le médiateur a donc mis fin au processus et renvoyé le différend en arbitrage, toujours selon l'Association. Il n'y aura donc plus de négociation avant l'automne.

Depuis l'expiration de leur convention collective en 2006, les 2300 pompiers de Montréal ont entamé un processus de négociation long et ardu pour le renouvellement de leur convention collective de 2010, 2011 et 2012. Personne à la Ville n'était en mesure de faire de commentaires tard hier soir.