Un dinosaure rugit à Times Square, à New York, afin d'inciter les économies mondiales à renoncer aux subventions aux combustibles fossiles, dans le cadre d'une campagne lancée par le programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Publié le 22 septembre
Agence France-Presse

« Nous voulons faire le plus de bruit possible cette semaine... quand le monde entier a les yeux rivés sur les Nations unies, et essayer de faire bouger les choses dans ce domaine, sur la question de la décarbonisation de notre économie », explique Boaz Paldi, directeur de la création du PNUD.

Le dinosaure, surnommé Frankie le Dino, avait prononcé l'an dernier un discours à l'Assemblée générale de l'ONU dans un film de campagne.

« Nous avons principalement axé cette campagne sur la réforme des subventions pour les combustibles fossiles. Nous savons qu'en 2021, 423 milliards de dollars ont été utilisés pour subventionner les combustibles fossiles, poursuit Paldi. Cette année, ce chiffre est passé à 600 milliards. La situation n'est donc pas bonne. En parallèle, nous constatons que les investissements dans les énergies renouvelables ont considérablement diminué. »