Temps des Fêtes féérique et lumières scintillantes sous un amas de neige : une bonne partie du Québec pourrait avoir un « Noël blanc » cette année grâce à la bordée de flocons qui est tombée sur le sud de la province samedi.

Publié le 19 déc. 2021
Lila Dussault
Lila Dussault La Presse

« Jusqu’à maintenant, ça ne s’alignait pas très bien », indique Guillaume Perron, météorologue chez Environnement Canada. « Mais là, on a des chutes de neige importantes. »

Jusqu’à 10 cm de neige étaient attendus dans le sud du Québec samedi et dimanche. De plus, les températures de la semaine prochaine devraient rester sous le point de congélation, « ce qui ferait qu’on a de bonnes chances de garder cette neige », se réjouit Guillaume Perron.

Notons que le couvert de neige doit être de 2 cm pour qu’Environnement Canada estime qu’il y a un « Noël blanc ». À Montréal, depuis 1955, trois Noëls sur quatre ont reçu ce titre, précise Guillaume Perron.

D’autres flocons à l’horizon

En plus des précipitations de cette fin de semaine, quelques autres centimètres de neige sont attendus au cours de la semaine à Montréal et dans le sud de la province. Seule ombre au tableau : un système dépressionnaire qui pourrait apporter de la pluie ou de la neige le 25 décembre. « Il y a un peu d’incertitude par rapport au Noël blanc [à cause de ce système dépressionnaire], explique Guillaume Perron. Mais il y a des possibilités que ça ne tombe qu’en neige. »

Autre déception : certaines régions du Québec, comme la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent, n’auront pas reçu la même quantité de neige que le reste du Québec samedi et risquent ainsi de passer un « Noël vert ».

Un mois de décembre plus doux que la moyenne

« Le mois de décembre, jusqu’à maintenant, s’aligne pour avoir été au-dessus des normales saisonnières », soutient Guillaume Perron.

En date du 17 décembre, la moyenne des températures à Montréal était de - 1 °C. La moyenne normale est de - 5 °C, précise le météorologue.

L’arrivée de la neige devrait réjouir ceux qui s’ennuient des hivers blancs. Rappelons qu’une forte pluie et une température de 14 °C avaient délavé un Noël 2020 déjà assombri par la pandémie. « On avait reçu 29 mm de pluie du 24 au 25 [décembre], se souvient Guillaume Perron. C’était pratiquement un déluge et ça avait vraiment détruit nos chances d’avoir un Noël blanc. »