Records de chaleur, sécheresses, incendies de forêt, inondations, ouragans, tempêtes. L’année 2021 aura été marquée par de nombreux phénomènes météo extrêmes sur la planète qui ont mis au premier plan l’urgence climatique et ses conséquences dévastatrices. Zoom sur 10 des catastrophes les plus marquantes.

Publié le 17 déc. 2021
Éric-Pierre Champagne
Éric-Pierre Champagne La Presse

Tempête de neige à Madrid

En janvier, la ville de Madrid a été frappée par la pire tempête en 50 ans qui a laissé 60 cm de neige sur la capitale espagnole. Résultat d’un cyclone tropical, la tempête baptisée Filomena a particulièrement touché le Portugal et l’Espagne avec d’importantes quantités de neige qui ont fait trois morts et paralysé la ville de 3,2 millions d’habitants pendant plusieurs jours.

Tempête de neige au Texas

PHOTO ARCHIVES REUTERS

En Amérique du Nord, une importante tempête de neige a durement frappé le Texas en février, provoquant au passage une panne du réseau électrique et qui a touché 3,5 millions d’abonnés. Avec la vague de froid, le mercure est descendu à - 13 °C dans certaines régions de cet État du Sud, où on a enregistré plus de 200 morts pendant cette tragédie.

Dôme de chaleur dans l’Ouest

PHOTO DARRYL DYCK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Le Canada n’a pas été épargné en 2021 par les phénomènes météo extrêmes. Le dôme de chaleur qui a sévi sur l’ouest de l’Amérique du Nord en juin et juillet a fracassé plusieurs records de température (49,6 °C à Lytton, en Colombie-Britannique, notamment). Selon les scientifiques, l’intensité de cette vague de chaleur n’aurait pas été possible sans les changements climatiques.

Incendies de forêt en Colombie-Britannique

PHOTO DARRYL DYCK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

En plus du dôme de chaleur, le nord-ouest du continent a également subi de nombreux incendies de forêt au cours de l’été. L’un d’eux a littéralement rayé de la carte le village de Lytton, en Colombie-Britannique. La Californie et l’Oregon, aux États-Unis, ont aussi été durement affectés.

Inondations en Europe

PHOTO CHRISTOF STACHE, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

En juillet, des pluies diluviennes ont provoqué d’importantes inondations dans plusieurs pays d’Europe, dont l’Allemagne et la Belgique. La catastrophe a fait plus de 200 victimes et causé des dommages évalués à plusieurs milliards de dollars. Selon les scientifiques, cet évènement est très probablement une conséquence des changements climatiques.

Inondations en Chine

PHOTO ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

En Chine, la province du Henan a été particulièrement affectée par des pluies torrentielles en juillet qui se sont traduites par des inondations historiques. Sur les quelque 300 victimes, la plupart se trouvaient dans la ville de Zhengzhou, qui compte 10 millions d’habitants. Cette ville a reçu en 72 heures l’équivalent d’une année complète de précipitations, dont 200 mm de pluie en seulement une heure le 20 juillet.

Incendies de forêt en Grèce

PHOTO ANGELOS TZORTZINIS, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Déjà touchée par une grave crise sociale et économique, la Grèce n’a pas été épargnée par la météo en 2021. En août, alors qu’il faisait face à la pire vague de chaleur en 30 ans, le pays a aussi subi de nombreux incendies de forêt jusqu’aux portes de la capitale, Athènes. Commentant la situation, le secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale, Petteri Taalas, a affirmé que « la dure réalité du changement climatique se joue en temps réel sous nos yeux ».

Ouragan Ida

PHOTO HILARY SCHEINUK, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Comme un mauvais présage, l’ouragan Ida a atteint la côte de la Louisiane à la fin du mois d’août, presque au même endroit que Katrina 16 ans plus tôt. La tempête a fait plusieurs dizaines de victimes et causé des dommages estimés à plus de 60 milliards US (environ 77 milliards CAN) jusque dans le nord-est des États-Unis.

Inondations au Soudan du Sud

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Déjà l’un des pays les plus pauvres de la planète, le Soudan du Sud a dû affronter à nouveau des inondations qui ont forcé le déplacement de plusieurs centaines de milliers de personnes au cours de l’été. Dans ce pays, plus de la moitié de la population est vulnérable aux épisodes de sécheresse et d’inondation qui iront grandissant avec les changements climatiques.

Inondations en Colombie-Britannique

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

La région d’Abbotsford, dans la vallée du Fraser, a fait face à plusieurs rivières atmosphériques en octobre et novembre qui ont charrié des pluies diluviennes et provoqué des inondations historiques. Bien que plusieurs facteurs aient pu contribuer à la catastrophe, la fréquence et l’intensité des rivières atmosphériques qui ont frappé la région sont fort probablement dues aux changements climatiques, estiment les scientifiques.

Des phénomènes qui n’ont plus rien d’exceptionnel

Tous les phénomènes météo ne sont pas attribuables aux changements climatiques, mais dans un rapport dévoilé en octobre dernier, le secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale, Petteri Taalas, a précisé que les évènements extrêmes n’avaient plus rien d’exceptionnel. « De plus en plus d’éléments scientifiques attestent que certains de ces phénomènes portent la marque d’un changement climatique d’origine anthropique. »

Un palmarès 100 % canadien

Environnement Canada a dévoilé jeudi son bilan des principaux phénomènes météo en 2021, où les changements climatiques sont malheureusement à l’honneur. On y retrouve évidemment le dôme de chaleur dans l’ouest du pays, les inondations en Colombie-Britannique et les incendies de forêt, mais aussi une importante sécheresse dans plusieurs provinces, de nombreuses tornades et un ouragan. « Jamais en 26 ans, soit le nombre d’années où Environnement et Changement climatique Canada a publié un palmarès des 10 évènements météo les plus marquants de l’année, n’y a-t-il eu une année comparable à celle-ci, où les Canadiens ont enduré un tel flux de phénomènes météorologiques extrêmes », a affirmé Chantal McCartin, spécialiste en sciences physiques à Environnement Canada. Selon Mme McCartin, on observe d’ailleurs depuis 26 ans une tendance à des évènements de plus en plus dévastateurs. « On peut s’attendre dans le futur à des années similaires », a-t-elle ajouté.

1522

Nombre d’incendies de forêt en Colombie-Britannique en 2021

1000

Au cours de l’été, plus de 1000 records de température quotidiens ont été battus au Canada en seulement 11 jours.

Source : Environnement Canada