Les Montréalais ont enfilé leurs chandails à manches longues au cours des deux derniers jours, en raison des températures fraîches. Une situation à l’image du mois de juillet, qui a été légèrement plus frais que les normales de saison, mais moins pluvieux, rapporte Environnement Canada. La chaleur sera toutefois de retour dans la province en août.

Coralie Laplante
Coralie Laplante La Presse

« [La température] a été près des normales ou plus froide que les normales de saison pour l’ensemble de la province », affirme Annabelle Fillion, météorologue chez Environnement Canada.

La région de Montréal a connu des températures plus froides au cours du mois dernier, confirme la spécialiste. En moyenne, les températures quotidiennes ont été de 20,2 °C. En juillet 2020, elles se chiffraient plutôt à 23,6 °C en moyenne, et à 22,6 °C en juillet 2019.

Le portrait des précipitations du mois dernier varie davantage selon les régions du Québec.

« Les régions le long du Témiscamingue et de la vallée de l’Outaouais ont reçu environ de 125 % à 150 % de ce qui est atteint normalement [au chapitre des précipitations] », précise Annabelle Fillion.

« Le reste du Québec a reçu environ de 25 % à 75 % des normales [de pluie] », donc moins de pluie que d’habitude, ajoute la météorologue.

La région de Montréal a reçu 89,7 mm de pluie le mois dernier, soit 14,5 mm de moins qu’en juillet 2020.

La métropole a également été marquée par deux épisodes de smog durant le mois de juillet, en raison des incendies de forêt qui font rage au nord-ouest de l’Ontario. En date du 30 juillet, 141 incendies étaient toujours actifs dans cette région.

De la chaleur à prévoir en août

À partir de mercredi, les Québécois peuvent s’attendre à une hausse progressive des températures, rapporte Mme Fillion.

« À partir de la fin de semaine prochaine, les températures vont continuer à monter, on va s’approcher des humidex autour de 35 pour le sud du Québec. Dans la deuxième semaine d’août, on pourrait même s’approcher des 30 °C », détaille la spécialiste d’Environnement Canada.

La chaleur peut être accompagnée de précipitations, mais la météorologue ne peut à ce jour se prononcer sur les quantités de pluie que recevra la province au cours des prochaines semaines, souligne-t-elle.