L’énergie électrique nécessaire à la présentation de la compétition internationale d’équitation qui a pris fin dimanche à Helsinki, en Finlande, a été puisée dans une seule source : le fumier de cheval.

La Presse canadienne

Les chevaux de compétition ont produit 100 tonnes de fumier qui ont permis de générer 150 mégawatts-heures, suffisants pour l’éclairage et la recharge des tableaux indicateurs et des stations de téléphonie cellulaire.

Des surplus ont même été distribués à la compagnie d’énergie du pays pour aider au chauffage des résidences finlandaises.

Des experts affirment que le fumier produit chaque année par deux chevaux suffit pour chauffer une maison unifamiliale pendant un an.