François Legault dit percevoir un « appel des régions » et modifie son plan de campagne. 

Mis à jour le 24 sept. 2018
TOMMY CHOUINARD LA PRESSE

François Legault dit percevoir un « appel des régions » et modifie son plan de campagne. Au lieu de mettre le cap sur la Mauricie et Québec dans les prochains jours tel qu'annoncé samedi, le chef caquiste entreprend une tournée en Abitibi (Val-d'Or et Amos), dans le Nord-du-Québec (Chibougamau), au Saguenay-Lac-Saint-Jean, sur la Côte-Nord (Tadoussac) et dans le Bas-Saint-Laurent (Rivière-du-Loup et Rimouski).

Ce sera son itinéraire d'aujourd'hui à jeudi, dernière semaine avant le scrutin du 1er octobre.

M. Legault renonce ainsi pour les prochains jours à se rendre dans deux régions considérées comme très fertiles à la Coalition avenir Québec (CAQ) et adopte une stratégie plus offensive. Il cible des circonscriptions détenues par le Parti libéral (PLQ) et le Parti québécois (PQ).

« Je sens qu'il y a un appel des régions pour avoir un gouvernement de la CAQ, on va y aller », a lancé M. Legault lors d'une mêlée de presse à Gatineau, dimanche. Il a passé la journée en Outaouais, une région peinte en rouge à l'heure actuelle.

« Je suis confiant que la CAQ va faire des grandes percées dans toutes les régions du Québec. Je vais aller les visiter. » - François Legault

Dans la première moitié de la campagne, François Legault a concentré une bonne partie de ses efforts en banlieue de Montréal, dans des circonscriptions libérales et péquistes. Il a ensuite passé une semaine dans la métropole, en raison des débats. Mais contrairement aux autres, il avait tenu bien peu d'activités publiques au cours de cette période.

ENCOURAGÉ PAR LA « COALISTE »

Alors que se tient le vote par anticipation depuis dimanche dans les bureaux de scrutin, le chef caquiste se montre encouragé par les résultats de son logiciel de campagne, la « Coaliste », acheté au coût de 1 million de dollars. « On est capables de voir chaque personne qui va voter [si] c'est un sympathisant ou quelqu'un qui a été pointé adversaire, indécis ou pas pointé. Au cours de la journée, je parle avec notre directrice générale, Brigitte Legault, et on est capables de suivre d'heure en heure le vote. Et je vous dirais déjà qu'après quelques heures, ça va très bien », a soutenu M. Legault.

« On avait en 2014, faut bien se l'avouer, une organisation qui n'était pas nécessairement compétitive avec le PQ et le Parti libéral. Cette année, on est compétitifs. » - François Legault

Il a entrepris dimanche la dernière ligne droite de la campagne électorale en lançant un appel aux familles. Il a rappelé son intention de créer une allocation de 2400 $ par enfant en lieu et place du régime actuel, de rétablir le tarif unique à 8,05 $ par jour dans les services de garde subventionnés et de réduire les taxes scolaires de 700 millions.