Source ID:; App Source:

Sondage Segma-Le Soleil: la CAQ domine à Québec

Près du tiers des électeurs de la Vieille... (Photo: PC)

Agrandir

Près du tiers des électeurs de la Vieille Capitale perçoivent François Legault, chef de la CAQ, comme le meilleur premier ministre pour le Québec.

Photo: PC

Les troupes de François Legault pourraient bien balayer la grande région de Québec le 4 septembre, selon un nouveau sondage de la firme Segma.

La Coalition avenir Québec (CAQ) monopolise 34% des intentions de vote dans la Vieille Capitale, cinq points devant les libéraux. Le Parti québécois (PQ) traîne la patte et s'attire les faveurs de seulement 24% des répondants, après répartition des indécis.

Environ 31% des habitants de Québec voient le chef caquiste comme le meilleur premier ministre pour la province.

«C'est une bonne nouvelle pour François Legault, mais peut-être aussi pour M. Charest, parce que malgré les mauvaises nouvelles des dernières semaines, les libéraux sont encore dans la course dans la grande région de Québec», a analysé Raynald Harvey, président de Segma.

Le Parti libéral du Québec (PLQ) a tout de même perdu 11 points dans la région par rapport aux élections de 2008, selon l'étude.

Québec solidaire obtient 7% des intentions de vote et Option nationale, 3%.

Le sondage a été réalisé du 22 au 25 août dans les 12 circonscriptions qui comprennent au moins une partie des villes de Québec ou de Lévis. Certains répondants se sont exprimés avant la fin du débat entre Pauline Marois et François Legault, mercredi dernier.

Sam Hamad en danger

Le «futur ministre des Finances» de la CAQ, Christian Dubé, a une «solide avance» dans la circonscription de Lévis: il obtiendrait 41% des intentions de vote, ce qui le placerait 14 points devant l'actuel député libéral Gilles Lehouillier.

Toute la Rive-Sud de Québec semble d'ailleurs presque acquise à François Legault, puisque 39% des répondants de ce territoire se tournent vers sa formation politique. Il s'agit d'anciens fiefs adéquistes et d'un terreau fertile pour le Parti conservateur fédéral.

Dans Louis-Hébert, le ministre Sam Hamad sent le souffle de la CAQ dans son cou. Il n'aurait que cinq points d'avance sur le caquiste Michel Hamel, avec 35% des intentions de vote. La péquiste Rosette Côté est encore dans la course, avec 26% des intentions de vote, mais les «appuis les plus fermes», selon Segma.

La CAQ friable

Seule mauvaise nouvelle pour la CAQ dans ce sondage: parmi les partisans des trois grands partis, ceux de la CAQ sont les plus susceptibles de changer d'idée avant le jour du scrutin - «à 47%, contre 35% pour les libéraux et seulement 29% pour les péquistes», qui détiennent donc le vote le plus sûr.

En entrevue, Raynald Harvey s'est dit surpris par la potentielle volatilité du vote dans la région de Québec.

«Il y a quand même une bonne proportion d'électeurs, quatre sur dix, pour lesquels le choix n'est pas encore verrouillé», a-t-il affirmé. «Par expérience, c'est encore élevé à ce stade-ci de la campagne. J'ai l'impression que beaucoup de monde magasine encore dans la région de Québec.»

Par ailleurs, 36% des habitants de Québec voient un gouvernement péquiste dans leur boule de cristal. Presque quatre répondants sur cinq croient toutefois que le parti qui prendra le pouvoir le 4 septembre formera un gouvernement minoritaire.

***

Trois partis, trois groupes d'âge

L'étude d'opinion de Segma montre une nette division des intentions de vote selon le groupe d'âge dans la région de Québec. «Les X (25 à 44 ans) se rallient derrière la CAQ, les boomers (55 à 64 ans) favorisent le PQ et les plus de 65 ans, les libéraux», indique le sondage. «C'est l'un des sondages où les clivages sont les plus marqués. C'est vraiment très clair», a indiqué Raynald Harvey, président de la firme Segma. La CAQ semble ainsi récupérer essentiellement la base électorale sur laquelle s'était appuyé Mario Dumont et l'ADQ pour faire leur importante percée en 2007. «C'est clair qu'on savait que la base la plus réceptive pour l'ADQ était les X, pour la CAQ aussi», a confirmé M. Harvey.

***

Méthodologie du sondage

Le sondage a été réalisé du 22 au 25 août 2012 par l'entremise d'entrevues téléphoniques. L'échantillon a été tiré aléatoirement dans la région de Québec, constituée de 12 circonscriptions provinciales définies selon la nouvelle carte électorale de 2011. Les répondants ont été sélectionnés de façon aléatoire parmi les citoyens de 18 ans et plus dans les ménages contactés. Au total, 1007 entrevues ont été réalisées. Les données d'ensemble ont été pondérées sur la base du recensement de 2011 en fonction du sexe, de l'âge et de la répartition démographique (circonscription) de la population, de façon à rendre les résultats conformes à la situation générale de la population de la région de Québec. Les résultats d'ensemble comportent une marge d'erreur échantillonnale de ± 3,1%, selon un intervalle de confiance de 95%.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Vincent Marissal

    La campagne minceur de la CAQ

    Dans la circonscription de Matane-Matapédia, le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ), Pierre D'Amours, a parcouru 400 kilomètres et traversé... »

  • Avantage Legault, selon Guay

    Actualités

    Avantage Legault, selon Guay

    Semaine monopolisée par quatre débats qui auront permis au chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) François Legault de s'en sortir mieux que ses... »

La liste:-1:liste; la boite:2512870:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer