Source ID:; App Source:

Autopsie d'une dégelée

Louise Leduc
La Presse

«En 2007, j'ai voté pour l'ADQ en me disant: Pourquoi pas?, mais pas cette fois-ci.»

Même si elle se dit très peu politisée, Stéphanie, de Boucherville, est peut-être celle qui explique au mieux la débandade de l'ADQ, en Montérégie comme ailleurs.

«La dernière fois, j'ai voté pour l'ADQ en espérant un petit miracle, en me disant que Mario Dumont serait un bon chef et qu'il pourrait peut-être prendre le pouvoir, raconte Patrick Beauchamp, de La Prairie, qui a voté pour les libéraux cette fois-ci. Sa façon de se comporter comme chef de l'opposition m'a démontré tout le contraire: en empêchant ses députés de parler, il a prouvé que son équipe n'était pas prête à gouverner.»

 

«Si ce n'était pas de Mario Dumont, j'aurais de nouveau voté pour notre député adéquiste Simon-Pierre Diamond, que j'ai déjà croisé au centre commercial et qui m'avait fait très bonne impression. Mais là, je ne croyais plus en Mario Dumont et je me disais aussi qu'un gouvernement majoritaire, aussi imparfait soit-il, pourrait mieux fonctionner qu'un gouvernement minoritaire», de dire Robert Rioux, de Boucherville.

Normand Lavigne, un ex-partisan adéquiste de Sainte-Julie, a tourné le dos aux adéquistes. «On vit une crise économique et Jean Charest me semble avoir plus de poigne pour nous aider à passer au travers. Je trouvais Dumont très sympathique, mais Charest m'apparaît plus solide.»

Parmi les autres personnes qui avaient voté pour Mario Dumont la dernière fois et qui ne l'ont pas fait cette année, il y a aussi Suzanne de Boucherville. Cette année, elle a annulé son vote. «Je n'avais plus confiance en Mario Dumont et les autres chefs ne m'ont pas plus inspirée dans cette campagne que j'ai trouvé plate au possible. Je ne sais pas si je suis blasée, mais plus aucun politicien ne m'inspire confiance.»

«Moi, je ne suis carrément pas allée voter, dit Natalie Doyon, de Saint-Bruno, qui avait elle aussi donné sa faveur à l'ADQ la dernière fois. La tenue d'autres élections m'a trop pué au nez.»

Toujours très pompé par le feuilleton des fusions-défusions et par son impact sur ses taxes municipales, Robert Bombardier, de Boucherville, est au contraire resté fidèle à l'ADQ. Mais l'ADQ sans Mario Dumont, maintenant? «Je pense que l'ADQ va mourir.»

Isabelle Cadorette, qui n'a jamais été une partisane adéquiste, a en tout cas été médusée de voir Mario Dumont faire le clown à l'émission Dieu Merci! «Entre deux élections, peut-être est-ce que ça aurait pu passer, mais là, en pleine campagne, ça ne faisait pas sérieux», estime cette citoyenne de Sainte-Julie.

En Montérégie, en 2007, l'ADQ avait décroché huit circonscriptions. Cette année, une seule - par un cheveu, dans Shefford - et a fini dans les autres cas à plusieurs milliers de votes du gagnant, au troisième rang.

 




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer