(Montréal) La santé publique assouplit les règles de distanciation pour le transport scolaire. Les élèves pourront être un peu plus collés dans les autobus cet automne, mais les étudiants du secondaire devront obligatoirement porter un masque.

Marie-Eve Morasse Marie-Eve Morasse
La Presse

Québec laisse donc tomber la consigne d’abord annoncée à la mi-juin, selon laquelle les élèves devraient respecter la règle du 1 mètre de distance dans les autobus, ce qui aurait signifié un élève par banc.

Cette mesure de distanciation physique donnait déjà des maux de tête aux directions d’écoles et aux transporteurs scolaires, mais la « situation épidémiologique » permet de la réviser, note le ministère de l’Éducation dans une lettre envoyée au réseau scolaire.

Deux élèves pourront dorénavant être assis sur la même banquette, alors que le port du masque sera « fortement recommandé ».

Les élèves du secondaire devront quant à eux obligatoirement porter un masque dans les autobus.

Les petits comme les plus vieux devront s’asseoir chaque jour à la même place pour identifier ceux qui auraient été en contact avec une personne touchée par la COVID-19 si un cas devait survenir.

Malgré ces assouplissements, « l’organisation du transport scolaire ne peut se faire comme en temps normal », note le sous-ministre de l’Éducation, Éric Blackburn.

Il sera demandé aux parents qui le peuvent d’aller reconduire eux-mêmes leurs enfants à l’école en voiture, ou encore de privilégier la marche lorsque c’est possible.