La famille Saputo annonce vendredi midi un don de 10 millions de dollars à l’Université Concordia. La somme servira à créer et financer pour sept ans le Centre de transformation sociale SHIFT.

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

« Ce n’est pas un centre de recherche », explique la directrice de SHIFT, Charmaine Lyn, qui dirige aussi le Bureau d’engagement communautaire de Concordia. « On essaie de faciliter la collaboration des acteurs des écosystèmes de l’entrepreneuriat social, de la recherche sociale et de l’engagement communautaire. On va rassembler des gens de pratique et de méthodologie différentes, souvent de langues diverses, autour des défis sociétaux. »

L’annonce officielle précise certains des problèmes qui seront abordés par SHIFT : « la dégradation environnementale, la polarisation politique, les inégalités de richesse et l’évolution rapide du marché du travail ». Me Lyn ajoute « la gentrification, la sécurité alimentaire, le prix du logement ».

Le centre SHIFT constitue un développement du concept du Bureau d’engagement communautaire, selon MLyn, qui a par le passé travaillé aux questions autochtones dans les services aux étudiants et au niveau de la recherche. « Le Bureau faisait le pont avec la communauté, mais n’avait pas pour but de résoudre des problèmes. Avec SHIFT, on va faire le triage dans les enjeux soulevés par les relations communautaires du Bureau, pour voir quels projets ont le potentiel de solutionner des défis. On va faire des consultations pour cibler les besoins et éviter la redondance, parce qu’il y a déjà beaucoup d’actions dans le milieu social et communautaire. On va aussi changer la façon de faire au niveau de l’apprentissage et de la pédagogie. »

Deux fondations de la famille Saputo, la Fondation Mirella et Lino Saputo ainsi que la Fondation Amelia et Lino Saputo Jr, donneront chacune environ 700 000 $ par année pour sept ans. Amelia Saputo, l’épouse de Lino Saputo Jr, a obtenu un baccalauréat en sociologie et en commerce à Concordia en 1990.