Quelque 13 000 enseignants précaires et potentiellement 19 000 enseignants non permanents devront être rémunérés lors de jours fériés en vertu d'une décision, la semaine dernière, de l'arbitre Andrée Saint-Georges, qui a donné raison au Syndicat de l'enseignement de Champlain, représentant notamment les enseignants des commissions scolaires des Patriotes et Marie-Victorin.

Mis à jour le 9 mai 2017
Louise Leduc LA PRESSE

Comme tout travailleur, les enseignants devront recevoir le vingtième du salaire gagné au cours des quatre semaines complètes de paie précédant la semaine du congé. « Si elle n'est pas contestée, cette décision pourrait coûter plusieurs millions aux commissions scolaires, fait observer Éric Gingras, président du syndicat de Champlain. Désormais, les normes du travail devront aussi être respectées pour les enseignants. »