Les deux étudiants siégeant au conseil d'administration de l'UQAM en ont claqué la porte, hier, dans la foulée des menaces d'expulsion qui planent au-dessus de neuf militants de l'université.

Mis à jour le 25 mars 2015
Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

René Delvaux et Justine Boulanger ont quitté la rencontre après que la majorité des administrateurs eut refusé au premier le droit de remplacer la seconde au comité exécutif, qui décidera des sanctions disciplinaires.

Mme Boulanger ne pourra y siéger parce qu'elle risque elle-même l'expulsion pour son rôle dans différentes manifestations tumultueuses et perturbations.

Deux autres étudiants pourraient être exclus définitivement de l'UQAM, alors que six risquent la suspension pour un an.