Selon le Comité Printemps 2015, le chiffre magique de 30 000 grévistes - seuil sous lequel les élèves et étudiants ne seraient pas sortis dans la rue - a été atteint.

Louise Leduc LA PRESSE

Selon le décompte de ce comité, 21 associations étudiantes, réparties sur 6 campus de cégep ou d'université, ont obtenu des votes pour des grèves de deux semaines débutant le 23 mars.

Au total, près de 110 000 élèves et étudiants regroupés en 61 associations auront été consultés sur le recours à la grève. De grandes manifestations sont prévues.

Les élèves et étudiants veulent protester contre les mesures d'austérité du gouvernement Couillard, mais aussi, dans certains cas, contre divers enjeux sociaux comme l'exploitation des hydrocarbures.