Source ID:592763; App Source:cedromItem

Centres d'action populaire: Québec se fait rassurant

Le ministre Bolduc les a assurés de son... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le ministre Bolduc les a assurés de son soutien et de sa volonté de les accompagner, dans le respect de la capacité de payer des Québécois.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Louise Leduc
La Presse

Alors qu'ils s'inquiètent pour leur survie, les six centres d'action populaire de Montréal, qui risquent de se retrouver sans logis et sans le sou dans quelques mois, ont rencontré la semaine dernière le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc.

Le ministre «les a assurés de son soutien et de sa volonté de les accompagner, dans le respect de la capacité de payer des Québécois, a fait savoir hier Yasmine Abdelfadel, attachée de presse du ministre. On leur a confirmé qu'on va trouver une solution.» Les six centres d'éducation populaire, qui oeuvrent dans les quartiers pauvres de Montréal en aidant notamment à l'alphabétisation et à l'intégration sociale, ont perdu l'aide que leur apportait la commission scolaire de Montréal.

La CSDM a proposé en février de céder les six immeubles où logent les centres d'éducation populaire à la Société québécoise des infrastructures. Les baux des centres d'action populaire viennent à échéance le 31 mai.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer