Source ID:; App Source:

Coupes reportées à l'UQAM

L'année 2008 se termine sur une meilleure note qu'elle n'avait commencé à... (Photo: Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Photo: Alain Roberge, La Presse

L'année 2008 se termine sur une meilleure note qu'elle n'avait commencé à l'UQAM. Encouragé par l'amélioration de la situation financière de l'établissement, le recteur Claude Corbo envisage de réduire les coupes d'emplois prévues en janvier dans le but de réaliser des économies de 4 millions de dollars.

Dans un message adressé la semaine dernière à la communauté universitaire, le recteur Claude Corbo affirme que les compressions de personnel qui devaient être annoncées dès le retour du congé des Fêtes sont suspendues. L'UQAM veut prendre le temps de refaire ses prévisions budgétaires, chamboulées notamment par l'annonce de Québec de reprendre le fardeau financier de l'îlot Voyageur et du Complexe des sciences, une aide totalisant 380 millions.

 

Les suppressions de postes ne sont pas annulées, «mais il y a un moratoire, le temps de vérifier si ce scénario est toujours nécessaire; c'est déjà beaucoup plus positif qu'il y a quelque temps», a indiqué hier Francine Jacques, porte-parole de l'UQAM.

«Nous devons donc nous encourager de ces changements très positifs dans la situation de l'UQAM. Le naufrage est évité», dit aussi le recteur dans son message.

Pour sa part, le syndicat des professeurs de l'UQAM accueille ce discours avec beaucoup de scepticisme et redoute que les compressions ne soient que reportées de quelques semaines. La présidente du syndicat, Michèle Nevert, estime qu'elles devraient être tout bonnement annulées maintenant qu'il y a une entente avec Québec sur la reprise du fardeau financier de l'îlot Voyageur et du Complexe des sciences.

Au-dessus de ses moyens

Or, Claude Corbo note que les mois à venir seront encore difficiles. L'établissement veut retrouver l'équilibre budgétaire d'ici à 2013-2014. Le recteur affirme que l'UQAM vit au-dessus de ses moyens et que ses dépenses courantes ont tendance à dépasser, année après année, ses revenus. Il impute en partie ce déséquilibre à la croissance de 18% de la masse salariale des professeurs entre 2001 et 2006. Le syndicat réplique que le budget des salaires des administrateurs a de son côté bondi de 37%.

Autre solution?

Jeudi, en révisant à la hausse la cote de crédit de l'UQAM pour la première fois depuis trois ans, la firme DBRS a d'ailleurs recommandé à l'UQAM de procéder à des compressions encore plus importantes que celles contenues dans ses plans initiaux pour éviter un nouveau déficit important.

Mais l'UQAM pourrait aussi tirer des revenus importants sans réduire son effectif. Une enquête réalisée à la demande de Claude Corbo sur l'intégration de la Télé-université (TELUQ) a conclu la semaine dernière que l'UQAM pourrait empocher de 5 à 10 millions de dollars en récupérant à son compte la formation à distance actuellement assurée par la TELUQ, dont le siège social est à Québec. Selon Le Soleil de vendredi, toutefois, le conseil d'administration de la TELUQ aurait rejeté en bloc ce scénario au cours des derniers jours.

 




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer