55% des Canadiens croient aux voyantes, souvent, dur comme fer. Devrais-je quitter mon conjoint ? Abandonner les antidépresseurs ? Vendre mon entreprise ? D'après notre enquête, les médiums québécois tranchent allègrement les problèmes les plus graves. Grâce à l'internet et aux lignes spécialisées, les désespérés les interrogent désormais jour et nuit, quitte à se ruiner au passage.

Michèle Ouimet, Marie-Claude Malboeuf et Isabelle Dubé LA PRESSE

Pour y voir clair, l'une de nos journalistes s'est fait embaucher comme voyante. Son expérience unique démontre de façon éloquente que l'industrie recrute n'importe qui et laisse ses membres prédire n'importe quoi. La suite de notre enquête donne la parole aux victimes et à des médiums repentis, qui dénoncent leurs propres trucs. Elle révèle que plusieurs lignes de voyance sont gérées par des propriétaires de lignes érotiques, qui font travailler les mêmes téléphonistes aux deux endroits. Elle met enfin sur la sellette quatre médiums, filmés en caméra cachée tandis qu'ils répondaient à une question identique, pour mettre leurs boules de cristal à l'épreuve.



Nos textes: 

» Devenir voyante en deux heures

» Les ravages des voyantes



» Quand les voyantes sont une drogue  (avec statistiques à la fin)

» Des prédictions fiables ? Les voyants mis à l'épreuve

» Confession d'une voyante

» Les trucs des voyants

» Tricheries et voyantes sexy