Un avion à réaction Snowbirds des Forces armées canadiennes s’est écrasé sur une maison à Kamloops, en Colombie-Britannique, peu avant midi dimanche, tuant un membre d’équipage et blessant sérieusement le pilote.

Isabelle Ducas Isabelle Ducas
La Presse

Selon le réseau de télévision Global, la victime de la tragédie est l’officier des affaires publiques de l’escadrille de démonstration aérienne, la capitaine Jennifer Casey, originaire d’Halifax, en Nouvelle-Écosse.

À 19 h 25, l’Aviation royale canadienne a annoncé sur Twitter qu’un membre de l’équipe des Snowbirds était décédé lors de l’accident, et qu’un autre avait subi de graves blessures qui ne mettent toutefois pas sa vie en danger.

Selon sa biographie, publiée sur la page web de l’Aviation royale canadienne, la capitaine Jennifer Casey avait joint les Forces armées canadiennes en août 2014, après avoir travaillé comme journaliste et productrice à la radio, à Halifax et à Belleville, en Ontario. Elle s’était jointe à l’escadrille des Snowbirds en novembre 2018.

La Gendarmerie royale du Canada a invité les gens ayant capté les images de l’écrasement sur vidéo à contacter les autorités, pour l’aider dans la réalisation de l’enquête.

Plusieurs images vidéo de l’accident montrent deux membres de l’équipage de l’avion s’éjecter, alors que l’appareil tombe en vrille. Selon des témoins, l’un des membres d’équipage aurait atterri, avec son parachute, sur le toit d’une maison.

Deux avions à réaction avaient décollé de l’aéroport de Kamloops. Mais peu après leur envol, l’un des aéronefs a pris rapidement de l’altitude avant de décrire un grand cercle, puis de descendre rapidement en vrille et de s’écraser, provoquant une explosion.

L’accident a fait sortir dans la rue les habitants du quartier résidentiel où l’avion s’est écrasé. Des témoins ont rapporté que des débris étaient éparpillés et qu’une maison était en feu.

Kenny Hinds, qui habite près du lieu de l’écrasement, a été témoin de la scène.

« J’ai entendu un double bang. J’ai observé jusqu’à ce que l’appareil disparaisse derrière une maison. J’ai vu que le Snowbird s’en allait directement vers le sol, a-t-il raconté. J’ai vu ce qui semblait être un parachute à environ 20 pieds au-dessus d’une maison. Je l’ai perdu de vue, mais il n’était pas complètement déployé. Je regardais en haut et en bas. »

M. Hinds s’est rendu rapidement sur les lieux. « Des résidents tenaient d’éteindre des flammes avec des boyaux d’arrosage. Une maison avait été endommagée. Une grande partie de l’avion semble s’être abîmé dans la cour d’en avant, mais une aile ou quelque chose d’autre est passé au travers du toit. »

Plusieurs amateurs observaient et filmaient les avions qui décollaient, au moment où l’accident s’est produit.

  • CAPTURE D’ÉCRAN TIRÉE DU COMPTE TWITTER DE STEVE DELANEY

  • CAPTURE D’ÉCRAN TIRÉE DU COMPTE TWITTER DE STEVE DELANEY

1/2
  •  
  •  

Le chef d’état-major de la Défense, le général Jonathan Vance, a offert ses condoléances sur Twitter.

« Au nom de tous les militaires des Forces armées canadiennes, j’offre mes plus sincères condoléances à tous les membres passés et présents des Snowbirds, ainsi qu’à leurs familles. »

C’est le deuxième accident impliquant la célèbre équipe de voltige militaire en moins d’un an.

Un avion de l’escadrille s’était aussi écrasé en octobre en Géorgie où elle devait présenter un spectacle aérien.

Le capitaine Kevin Domon-Grenier, originaire de Saint-Raymond-de-Portneuf, au Québec, avait subi des blessures légères lorsqu’il a dû s’éjecter de l’appareil qui s’est écrasé dans le champ d’un fermier. Personne d’autre n’a été blessé.

Dimanche, la célèbre formation de démonstration aérienne devait voler de Kamloops à Vernon dans le cadre de sa tournée pancanadienne « Opération Inspiration » visant à saluer les Canadiens qui soutiennent la lutte contre la propagation de la COVID-19.

Sur la page Facebook de l’escadrille, un communiqué avait annoncé plut tôt que le vol de dimanche serait retardé en raison de la pluie et la mauvaise visibilité.

La tournée a commencé au début du mois en Nouvelle-Écosse. Les neuf appareils de la formation y ont participé. Cette tournée visait à rehausser le moral des Canadiens au cours de la crise sanitaire en cours.

Les Snowbirds ont survolé Montréal et plusieurs autres villes du Québec le 7 mai dernier, à l’occasion de cette tournée.

La tournée s’inspire d’une initiative semblable prise par l’escadrille de démonstration aérienne américaine qui a survolé nombre de villes en honneur des intervenants de première ligne.

– Avec La Presse canadienne