(Québec) Le gouvernement de François Legault envisage de changer le tracé du troisième lien pour le faire passer par le centre-ville de Québec, selon une information obtenue par Cogeco Nouvelles.

Gabriel Béland Gabriel Béland
La Presse

La CAQ ne privilégie plus un tracé à l’est, mais envisage de faire sortir le troisième lien à la hauteur du stade Canac, près de l’autoroute Laurentienne, selon Cogeco.

Le 27 juin 2019, le ministre des Transports annonçait pourtant que le tracé privilégié du tunnel se trouvait à l’est. François Bonnardel expliquait que l’autoroute devait relier l’est de Lévis et le secteur Beauport.

Mais lors de la même conférence de presse, François Bonnardel précisait aussi qu’un tracé vers le centre-ville de Québec allait être étudié par le bureau de projet. Le ministre n’avait pourtant pas donné grand poids à cette avenue.

Selon une carte du tracé centre-ville présentée par le gouvernement, le tunnel relierait l’autoroute Laurentienne juste au nord de la rivière St-Charles, puis sortirait de l’autre côté du fleuve à l’intersection de l’autoroute 20 et de la rue Monseigneur-Bourget.

Un fait semble donner du poids à cette rumeur : l’appel d’offres pour l’étude d’impact environnemental du troisième lien, fermé depuis août dernier, n’a toujours pas été accordé à l’un des quatre soumissionnaires.

Comment expliquer que cet important contrat, cinq mois plus tard, est dans les limbes ? L’appel d’offres stipulait clairement que l’étude d’impact devait se concentrer au tracé à l’est.