Après avoir interdit les décorations pour les périodes de l’Halloween et des Fêtes, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a annoncé lundi qu’elle faisait volte-face et qu’elles seraient finalement permises pour Noël.

Véronique Lauzon Véronique Lauzon
La Presse

Lundi en conférence de presse, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a annoncé que les décorations et les sapins de Noël seront permis dans ses établissements de santé, dont les CHSLD. Dr Vincent Masse, officier en chef de la prévention et du contrôle des infections au CIUSSS, a dit qu’il comprenait qu’ils étaient « le remonte moral de tout le monde ».

« On comprend l’importance que prennent les décorations de Noël en cette période de pandémie. Mais quand même, il faut rester sécuritaire, il faut rester raisonnable, il faut se servir de son gros bon sens. »

Pour respecter les mesures de prévention et de contrôle des infections, il y a donc des règles que les usagers, les intervenants et les équipes d’animation devront respecter.

Les décorations doivent « permettre aux équipes d’hygiène et salubrité d’avoir accès à toutes les surfaces à nettoyer dans une pièce. Des décorations installées en hauteur et qui ne nécessitent pas de désinfection et ne limitent pas la circulation sont donc à privilégier », lit-on dans un communiqué.

Pour ce qui est des sapins de Noël, il sera également possible d’en installer dans les installations du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. L’établissement demande aux usagers, aux membres du personnel et aux familles de « faire preuve de bon jugement ». On demande par exemple de ne pas installer dans un endroit exigu qui pourrait rendre la distanciation sociale ou la désinfection des espaces impossibles. « Si le sapin de Noël est dans le chemin et empêche la distanciation, ce n’est pas l’idéal », a expliqué Dr Masse.