La tempête post-tropicale Isaias a causé de nombreuses coupures d’électricité et a fait tomber quelques branches d’arbres, sans causer d’accidents. Les fortes précipitations observées sur le sud du Québec se sont calmées au cours de la nuit de mardi à mercredi.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

La pluie s’est arrêtée vers 2 h, mais a engendré de multiples pannes de courant. Mercredi matin, 48 975 clients d’Hydro-Québec étaient toujours sans électricité, dont 33 897 dans la région de la Capitale-Nationale. Au plus fort de la tempête, on comptait presque 75 000 ménages plongés dans le noir à travers la province.

En deux heures, la portion de la vallée du Saint-Laurent, de Montréal à Trois-Rivières, a reçu jusqu’à 60 mm de pluie, avec possibilités de 90 mm de pluie par endroits.

PHOTO SYLVAIN MAYER, LE NOUVELLISTE

À Trois-Rivières, le boulevard des Récollets est complètement inondé à la hauteur de l'autoroute 40.

Vers 2 h, les restes d’Isaias étaient localisés à environ 170 km au nord-est de Montréal, où les vents soufflaient à plus de 70 km/h.

La tempête post-tropicale traversait l’Estrie en direction de Trois-Rivières, selon le dernier bilan d’Environnement Canada émis pendant la nuit.

Des vents de 50 km/h à 70 km/h sont probables dans les régions de l’Estrie, de Québec et des secteurs le long du fleuve Saint-Laurent. La dépression devrait atteindre la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean en matinée.