(Halifax) La puissante tempête post-tropicale Dorian a balayé les Maritimes samedi, déracinant des arbres, arrachant des toits et coupant des lignes électriques sur son passage. Plusieurs centaines de milliers de personnes ont été privées de courant, tandis que l’œil de la tempête a touché terre à proximité d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, samedi soir.

La Presse canadienne

Des pluies torrentielles, des vagues déferlantes et de puissantes rafales jusqu’à 150 kilomètres/heure ont été rapportées en début de soirée, avec la capitale néo-écossaise qui semblait la plus durement touchée.

En début de soirée samedi, des taux de précipitations de 100 millimètres et plus avaient été enregistrés dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse selon Environnement Canada.

La tempête devrait se déplacer dans le Golfe du Saint-Laurent après minuit.

Des images partagées sur les réseaux sociaux montrent qu’une imposante grue a basculé à Halifax et s’est effondrée sur le bâtiment voisin. Aucun blessé n’a été rapporté dans l’immédiat.

Dans le sud de la ville, le toit d’un immeuble à logements a été arraché. D’autres images montrent de nombreux arbres déracinés, des rues inondées, des débris projetés dans les airs et une promenade riveraine gravement endommagée.

Nova Scotia Power Inc. signalait que près de 390 000 de ses clients étaient privés de courant un peu avant minuit, heure locale.

PHOTO JOHN MORRIS, REUTERS

Les vents très puissants ont fait des dégâts à Halifax.

Du côté de l’Île-du-Prince-Édouard, près de 47 000 foyers et entreprises étaient sans électricité, tout comme 56 000 autres au Nouveau-Brunswick.

Alors que l’œil de la tempête se déplaçait au-dessus d’Halifax, les vents et la pluie ont diminué, mais les autorités ont indiqué que la tempête pouvait toujours faire des dommages :

« Nous parlons toujours d’une tempête très dangereuse qui traverse les Maritimes », a déclaré Bob Robichaud, météorologue au Centre canadien de prévisions des ouragans à Halifax, lors d’une conférence de presse en fin de soirée.

À l’approche des Maritimes, Dorian s’est brièvement transformé en un ouragan de catégorie 2, avec des vents soutenus atteignant 160 km/h. La tempête s’est toutefois affaiblie avant de toucher terre, se convertissant en une puissante tempête post-tropicale. Malgré cette rétrogradation, Dorian devrait continuer de générer des vents d’une puissance équivalente à celle d’un ouragan.

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré sur Twitter que le gouvernement fédéral était prêt à aider le Canada atlantique, et le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a annoncé que les Forces armées canadiennes seraient déployées pour contribuer aux efforts de rétablissement.

Pendant ce temps, les autorités de la région d’Halifax ont appelé à une évacuation volontaire des résidences et des entreprises situées le long du littoral atlantique de la ville.

Les communautés côtières de faible altitude risquent d’être inondées puisque les prévisions annoncent une onde de tempête importante et des vagues d’une hauteur de 15 mètres entraînées par le vent.

La Croix-Rouge canadienne a ouvert trois abris d’urgence dans la région d’Halifax.