(Montréal) Le mauvais temps n’a accordé aucun répit aux sinistrés des nombreuses inondations qui frappent le Québec depuis plusieurs jours.

La Presse canadienne

Une cinquantaine de glissements de terrain ont été répertoriés au Québec, a indiqué la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault en mêlée de presse, samedi matin, au Centre des opérations gouvernementales à Québec. La ministre a d’ailleurs lancé un appel à la prudence, notamment aux automobilistes pour qu’ils respectent les consignes de sécurité là où les routes ont été fermées par mesure préventive.

La situation s’est aggravée notamment dans la région de Montréal, où le niveau exceptionnel des eaux à l’ouest a contraint les autorités à fermer le pont Galipeault, sur l’autoroute 20, qui relie L’Île-Perrot à Sainte-Anne-de-Bellevue.

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a annoncé samedi matin la nouvelle par voie de communiqué. Il a indiqué que le pont, très emprunté par les automobilistes et les camionneurs, sera fermé pour une durée indéterminée.

La circulation sera détournée par les autoroutes 30 et 40 même si le MTQ recommande aux usagers de la route « à éviter le secteur ». Le péage a été suspendu sur l’autoroute 30 jusqu’à la réouverture du pont Galipeault.

Le pont entre Vaudreuil-Dorion et L’Île-Cadieux est également fermé à la circulation, tout comme le pont de l’île Bigras à Laval, a dit Mme ministre Guilbault.

En après-midi samedi, le directeur du Service de police de Laval, Pierre Brochet, a ordonné l’évacuation de 22 résidences entre le 64 et le 93 de la rue Comtois sur l’Île Verte. Cette décision a été rendue nécessaire en raison de l’état d’un ponceau « qui rend l’accès presque impossible », a-t-il précisé.

Dans le dernier bilan de la Sécurité publique, à 14 h 30 samedi, 3085 résidences étaient inondées et 2783 autres étaient isolées au Québec. Le nombre de personnes évacuées s’élève à 2003. Les régions des Laurentides, de l’Outaouais, de la Montérégie et de la Mauricie sont les plus frappées par les inondations.

Dans la seule ville de Rigaud, en Montérégie, on compte 685 personnes évacuées.

Les nouvelles n’étaient pas toutes aussi sombres. Mme Guilbeault a souligné que la situation en Mauricie, au Centre-du-Québec et dans la grande région de la Capitale nationale était « relativement sous contrôle ».

La ministre a aussi dit que les ressources actuellement disponibles étaient suffisantes, mentionnant qu’il y a encore 950 soldats déployés sur le terrain. Ces ressources sont déployées « au fil des besoins et des précipitations », a-t-elle ajouté.

Les prévisions météo laissent entrevoir que les précipitations vont se poursuivre sur plusieurs jours. Selon Environnement Canada, de 30 à 60 millimètres de pluie sont notamment prévus dans la grande région de Montréal et dans le secteur Lachute-Saint-Jérôme, d’ici samedi soir. Dans un communiqué, les autorités municipales reconnaissent que cela va faire augmenter le niveau des cours d’eau de façon importante, et affaiblir les murets et les digues installés aux endroits névralgiques pour freiner l’infiltration d’eau.

 – -

Listes des inondations (sources : Sécurité publique Québec)

Inondations majeures

Fleuve Saint-Laurent-Au lac Saint-Pierre-en hausse

Lac des Deux Montagnes-À Sainte-Anne-de-Bellevue-en baisse

Lac des Deux Montagnes-À Terrasse-Vaudreuil-en hausse

Lac des Deux Montagnes-À Pointe-Calumet-en hausse

Rivière de la Petite Nation-en amont de Ripon Inondation majeure-en baisse

Rivière des Mille Îles-en amont du barrage du Grand-Moulin à Deux-Montagnes-en hausse

Rivière des Mille Îles-en aval du barrage du Grand-Moulin à Deux-Montagnes-en hausse

Rivière des Mille-Îles-À Bois-des-Filion-en baisse

Rivière des Outaouais-À la baie Quesnel-en baisse

Rivière des Outaouais-À la Baie de Rigaud-en baisse

Rivière Rouge-en amont de la chute McNeil-en hausse

Inondations moyennes

Fleuve Saint-Laurent-À Trois-Rivières-en baisse

Lac des Deux Montagnes-À Sainte-Anne-de-Bellevue-en hausse

Lac Maskinongé-À Saint-Gabriel-de-Brandon, en hausse

Rivière des Prairies-À la tête des rapides du Cheval Blanc (chenal sud) -en hausse

Rivière du Lièvre-En amont de Lac-Saint-Paul-en hausse

Rivière du Nord-En amont de Saint-Jérôme-en hausse

Rivière du Nord-Près de Sainte-Agathe-des-Monts-en baisse

Rivière Nelson-Dans le secteur Val-Bélair à Québec-en hausse

Rivière Saint-Charles-En amont de la Lorette-en hausse

Inondations mineures

Fleuve Saint-Laurent-À Lanoraie-en hausse

Fleuve Saint-Laurent-À Bécancour-en hausse

Fleuve Saint-Laurent-À Port-Saint-François-en baisse

Fleuve Saint-Laurent-À Sorel-en hausse

Lac Aylmer-À Stratford-hausse

Lac Champlain-À Saint-Armand-en hausse

Lac Champlain-À Rouses Point-en baisse

Lac des Trente et Un Milles-A Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau-en hausse

Lac Louise-À Weedon-en hausse

Lac Memphrémagog-À Memphrémagog-en hausse

Lac Saint-Louis-À Sainte-Anne-de-Bellevue-en baisse

Rivière Chaudière-À Saint-Joseph-en hausse

Rivière Chaudière-En aval du barrage Mégantic-en hausse

Rivière des Outaouais-À Ottawa, -en baisse

Rivière des Outaouais-À la marina de Hull-en hausse

Rivière du Diable-En amont du pont de la route 117-en hausse

Rivière du Nord-A Lachute-En baisse

Rivière Gatineau-Au pont du boulevard Fournier-en baisse

Rivière L’Assomption-À Joliette-en hausse

Rivière Maskinongé-Près de Sainte-Ursule-en baisse

Rivière Matawin-À Saint-Michel-des-Saints-en hausse

Rivière Noire-À Sainte-Émélie-de-l’Énergie-en hausse

Rivière Ouareau-À la tête des chutes Dorwin-en hausse

Rivière Picanoc-À Gracefield-en hausse

Rivière Portneuf-à 7,5 km de l’embouchure de la rivière Portneuf-en hausse

Rivière Richelieu-À Carignan-en baisse

Rivière Richelieu-À Saint-Jean-sur-Richelieu-en hausse

Rivière Saint-François-À Weedon-en baisse

Rivière Saint-François-en aval du barrage Aylmer-en baisse