Les pêcheurs de homards de la Gaspésie entament leur saison samedi.

Publié le 23 avr. 2016
LA PRESSE CANADIENNE

Environ 140 des 163 homardiers gaspésiens prennent la mer pour 10 semaines.

Après deux années records, en volume de prises et en revenus totaux, ils s'attendent à une année encore meilleure. Plusieurs facteurs alimentent leur espoir: la biomasse est en santé, le dollar canadien est bas, et les inventaires de homard sont réduits. De plus, en commençant le 23 avril, les pêcheurs gaspésiens sont les premiers au Québec et au Nouveau-Brunswick à écouler leur homard sur les marchés.

En 2014, les homardiers gaspésiens ont débarqué 1536 tonnes métriques pour des revenus totaux de 15,4 millions de dollars. Ces deux records n'ont tenu qu'un an, étant fracassés en 2015 en vertu de 1819 tonnes et de 22,5 millions.

Les 325 pêcheurs des Îles-de-la-Madeleine, où le plus gros volume de homard est débarqué au Québec, mettront quant à eux leurs casiers à l'eau le 30 avril.