Le gouvernement Charest se prépare à nommer le Dr Guy Breton comme nouveau directeur général du CHUM. Actuellement vice-recteur à l'Université de Montréal, le Dr Breton remplacera Denis Roy.

Denis Lessard

Le Dr Roy avait été mis de côté dès le départ du ministre de la Santé, Philippe Couillard. Il avait quitté ses fonctions tout de suite après une rencontre avec le tout nouveau ministre de la Santé, Yves Bolduc. Officiellement le choix du successeur du Dr Roy doit faire l'objet d'un concours, mais dans le réseau de la Santé, tant à Montréal qu'à Québec, la nomination du Dr Breton est devenue une simple formalité, ont confirmé plusieurs sources à La Presse.

Depuis le début juillet, c'est le Dr Serge Leblanc, directeur général associé du CHUM, qui assumait la gestion courante de l'établissement. La semaine dernière, le Dr Bolduc a demandé au président du conseil d'administration du CHUM, Patrick Molinari, de procéder rapidement au choix du remplaçant du Dr Roy.

Mais le ministre Bolduc n'avait pas encore signé hier après-midi la lettre nécessaire pour permettre au conseil d'aller de l'avant avec le choix d'un successeur, d'expliquer hier la porte-parole du ministre, Marie-Ève Bédard.

Le Dr Breton arrive au moment où rien ne va plus dans un projet de superhôpital qui n'a plus d'échéancier fixe. Le Dr Bolduc a accepté d'en revoir les paramètres fonctionnels et techniques, ce qui rend bien théorique la possibilité d'aller en appel de proposition à la fin de 2008, comme l'avait prévu à l'origine l'Agence des partenariats publics et privés. Il est clair pour tous les gens proches du dossier qu'il ne saurait y avoir de début des travaux avant 2010 pour la partie en partenariat public-privé (PPP).

Le Dr Breton, radiologiste qui poursuivra sa pratique privée, se retrouvera donc en face du Dr Gaétan Barrette, le président de la Fédération des spécialistes qui a, depuis un mois, durement attaqué le projet d'hôpital universitaire francophone. Depuis septembre 2006, le Dr Breton était vice-recteur à l'Université de Montréal. Il enseigne à la faculté de médecine depuis 1979. Il était devenu professeur titulaire en 1994.

Il est familier avec le projet du CHUM. Il avait été vice-président de la SICHUM, et directeur de la planification du projet quand on pensait que l'établissement pourrait être inauguré en 2010.

Pour des observateurs attentifs, le choix du Dr Breton tombe sous le sens. «Il a la crédibilité nécessaire auprès des médecins», résume-t-on.