Les Québécois éliront un nouveau gouvernement le 1er octobre prochain. D'ici là, La Presse a voulu sonder l'état d'esprit des électeurs. Nos journalistes et nos photographes ont été à leur rencontre dans 100 villes différentes dans toutes les régions du Québec. Découvrez ce que les électeurs ont à dire.

Fanny Lévesque LA PRESSE

Manon Tremblay, 54 ans, Portneuf-sur-Mer. Cuisinière-commis.



Qu'est-ce qui vous préoccupe en ce moment ?


La difficulté que nous avons à attirer les touristes. Je pense que c'est pire depuis que la route 138 a été déplacée et ne passe plus dans le village.

Quelle est la dernière chose qui vous a mis de bonne humeur ?

Je suis toujours de bonne humeur.

Quelle est la dernière chose qui vous a mis en colère ?

Je n'arrive pas à trouver !

Quelle est la dernière personnalité publique dont la mort vous a ému ?

Elle n'a pas répondu.

Si vous pouviez ou vouliez vivre dans une autre ville au Québec, laquelle serait-ce, et pourquoi ?

Québec. Ce n'est pas trop loin de la Côte-Nord et tu es près de Montréal aussi. La température est meilleure.

Si vous pouviez changer une seule chose dans votre circonscription, qu'est-ce que ce serait ?

Je serais en faveur de la création d'un pont sur le Saguenay [entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine], ça attirerait des touristes.

Si vous pouviez changer une seule chose au Québec, qu'est-ce que ce serait ?

Le pont, c'est un gros enjeu. [Le gouvernement] a mis je ne sais pas combien d'argent sur les traversiers et rien pour le pont.

Quel est le dernier contenu que vous avez partagé sur Facebook ?

Je partage souvent des informations sur la poissonnerie, des publicités régionales et une pétition sur le pont sur le Saguenay. Des affaires qui nous entourent pour que le plus de gens possible les voient.

Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

On va espérer arrêter de travailler à un moment donné. Je pense qu'on va rester dans la région.

Qu'est-ce que c'est, pour vous, être québécois ?

Je pense qu'on est chanceux avec tout ce qu'on a.

Faites un voeu ...

Être en santé. Avoir accès à des soins de santé de qualité en région.

Que feriez-vous si vous gagniez une somme importante ?

Je ne le sais pas. D'abord qu'on est en santé, c'est ça, l'important.

Dans votre vie, ces cinq objets sont-ils positifs ou négatifs ?

Téléphone

Positif.

Ordinateur

Positif.

Carte de crédit

Positif.

Télévision

Positif.

Bouteille de vin ou de bière

Positif.

Vous devenez premier ministre demain matin. Quelle est la première phrase de votre premier discours ?

Je dirais de se tenir par la main, d'aider son prochain.

Si un chef de parti croisait votre chemin pendant la campagne électorale, de quelle préoccupation aimeriez-vous lui parler? Préserver votre emploi, acquérir une propriété, refaire une route dangereuse? Dites-nous ce qui vous préoccupe, et pourquoi, en 250 mots, en écrivant à centvilles@lapresse.ca en prenant soin de préciser votre nom, votre âge, ce que vous faites et la municipalité dans laquelle vous vivez. Nous publierons un certain nombre de messages pendant la campagne électorale, en septembre.