Recherche Voyage

L'Espagne a accueilli près de 75 millions de touristes en 2016

La Plaça Reial ou place Royale est une... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

La Plaça Reial ou place Royale est une place située à côté de la Rambia, dans la ville de Barcelone.

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Madrid

L'Espagne a accueilli près de 75 millions de touristes en 2016, soit une hausse de plus de 10% par rapport à 2015, a annoncé lundi le secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).

«Plus de 74 millions, probablement 75 millions, de visiteurs internationaux se sont rendus en Espagne» l'an dernier, dépensant plus de 60 milliards d'euros, a déclaré Taleb Rifai lors d'une conférence de presse, confirmant le chiffre sur lequel tablaient les professionnels du secteur, après un été exceptionnel.

L'OMT, basée à Madrid, doit divulguer le 17 janvier ses chiffres définitifs sur l'évolution mondiale du secteur touristique en 2016.

M. Rifai n'a en revanche pas précisé si le bon résultat espagnol allait bouleverser le classement mondial des destinations touristiques. En 2015, l'Espagne s'était classée troisième avec plus de 68 millions de touristes étrangers, derrière la France (84,5 millions) et les États-Unis (77,5 millions).

M. Rifai a critiqué la thèse, pourtant soutenue par la fédération patronale espagnole, selon laquelle l'Espagne avait bénéficié du report de touristes ayant fui d'autres pays méditerranéens frappés par des attentats comme la Turquie ou l'Égypte.

«L'Espagne s'en est bien sortie parce que l'Espagne a fait ce qu'il faut» en matière d'accueil des touristes, a-t-il affirmé.

Chaque visiteur en Espagne a dépensé en moyenne 800 euros (1120 $), «dans la moyenne mondiale», selon M. Rifai.

Cet automne, la fédération patronale Exceltur s'était plainte de la baisse des dépenses par tête (entre -2 et -6% selon les mois), en raison du raccourcissement des séjours.

Elle avait aussi mis en garde contre un phénomène de «bulle» touristique dans le pays, lié à des facteurs externes comme les attentats terroristes, et contre la saturation de certaines régions, à Barcelone et aux Baléares notamment.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer