Recherche Voyage

Heathrow promet d'arrêter les vols de nuit

La bataille entre les aéroports londoniens pour gagner le droit de construire... (PHOTO LUKE MACGREGOR, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO LUKE MACGREGOR, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

La bataille entre les aéroports londoniens pour gagner le droit de construire une nouvelle piste a vu Heathrow mettre un nouvel argument dans la balance mercredi: il propose d'empêcher les vols jusqu'à 5h30 du matin.

Le directeur général du principal aéroport britannique, John Holland-Kaye, a transmis au Premier ministre, le conservateur David Cameron, de nouvelles propositions pour répondre aux inquiétudes des riverains.

Heathrow fonctionne actuellement avec une interdiction de facto des vols au départ et à l'arrivée de ses pistes entre 23h30 et 4h30. L'aéroport propose, s'il obtient le droit de construire une piste supplémentaire, au gouvernement d'interdire tous les vols sur Heathrow de 23h à 5h30.

Situé dans l'ouest de l'agglomération londonienne, Heathrow demande l'autorisation de construire une troisième piste ou d'allonger l'une de ses deux existantes. Mais il subit la concurrence féroce du deuxième aéroport britannique, Gatwick, dans le sud londonien, qui revendique pour sa part le droit de construire une seconde piste.

À l'issue de trois années de réflexion, une commission mise en place par M. Cameron a jugé le 1er juillet dernier que la construction d'une troisième piste à Heathrow constituait la meilleure solution, tout en demandant des gages à cet aéroport pour respecter les riverains.

Mais sur fond d'inquiétude des écologistes vis-à-vis d'une capitale menacée d'asphyxie, le gouvernement a encore repoussé, en décembre dernier, sa décision d'agrandir l'un ou l'autre des aéroports londoniens au moins jusqu'à cet été.

La capitale britannique compte cinq aéroports (Heathrow, Gatwick, Luton, City Airport et Stansted) mais les milieux d'affaires et les compagnies aériennes réclament depuis des années l'extension de capacités aéroportuaires jugées saturées.

Le président de l'association Hacan opposée à l'agrandissement d'Heathrow, John Stewart, a jugé «potentiellement importante» l'annonce de mercredi, qui «pourrait ouvrir la voie à une solution sur les vols de nuit, restée hors d'atteindre pendant 25 ans».

Le directeur général de l'aéroport de Gatwick, Stewart Wingate, a toutefois qualifié la proposition de son concurrent de «tentative désespérée pour un projet promis à l'échec».

«Heathrow peut promettre tout ce qu'il veut mais il ne peut travestir la réalité de sa localisation. Son agrandissement aurait un impact sur des centaines de milliers de personnes qui ne sont pas touchées actuellement par la pollution sonore - alors qu'un agrandissement de Gatwick ne toucherait que 3% de ce total», a souligné M. Wingate.

Le nouveau maire de Londres, le travailliste Sadiq Khan, a promis pendant sa campagne de soutenir l'option Gatwick plutôt que Heathrow.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer