Parc de la caverne du Trou de la fée: visite dans l'antre de la grotte

La grotte est aussi l'habitat naturel des chauves-souris.... (Photo François Roy, La Presse)

Agrandir

La grotte est aussi l'habitat naturel des chauves-souris. Or, une maladie qui les affecte les rend de plus en plus rares, et une seule a été vue ce printemps dans la grotte.

Photo François Roy, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(DESBIENS) Il faut s'éloigner du lac Saint-Jean et remonter un peu le long de la rivière Métabetchouane pour accéder au parc de la caverne du Trou de la fée, à Desbiens.

C'est autour d'un barrage ayant cessé ses activités en 1967 et d'une caverne formée il y a une dizaine de milliers d'années que s'articule le parc régional, qui propose des randonnées dans une nature restée sauvage.

On s'y rend surtout pour visiter la fameuse grotte du Trou de la fée, formée de trois chambres de dimensions différentes. Une courte visite d'une trentaine de minutes avec un guide permet d'en comprendre la formation. On y voit également la coloration sur la paroi rocheuse, apparue comme une image de fée aux yeux des hommes de la région qui s'étaient cachés dans la caverne pour éviter la conscription pendant la Seconde Guerre mondiale. C'est l'apparition de cette fameuse fée qui leur aurait indiqué la fin des hostilités.

La grotte est aussi l'habitat naturel des chauves-souris. Or, une maladie qui les affecte les rend de plus en plus rares, et une seule a été vue ce printemps dans la grotte. De quoi rassurer ceux qui en ont peur, mais faire craindre pour leur survie dans la région.

Un circuit pour tous

La visite de la grotte ne tient en rien de la spéléologie extrême. Il faut bien se pencher de temps à autre, mais les enfants de plus de 5 ans feront sans problème le circuit, qui se parcourt debout en tout temps. Il suffit d'être prêt à gravir les escaliers pour remonter à la surface de la Terre.

Au retour, on ne manquera pas de passer par la promenade de la conduite d'eau, qui mène à des passerelles fixées sur le granite. Aménagées il y a cinq ans, elles sont agrémentées de ponts suspendus et offrent un point de vue inédit sur la rivière Métabetchouane.

Quant aux amateurs de sensations fortes, ils poursuivront leur visite dans le parc du haut des airs, grâce à une tyrolienne qui les conduira au-dessus du canyon, à 50 mètres de hauteur.

Chemin Trou de la Fée, 7e Avenue, Desbiens

cavernetroudelafee.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer