Recherche Voyage

Sur les traces d'Al Patraz

Enfermés dans un local aux allures de cellule... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Enfermés dans un local aux allures de cellule décrépite, des groupes de six prisonniers consentants ont une heure (et pas une minute de plus) pour recueillir les indices afin de déverrouiller la porte qui les retient captifs.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Emprisonné injustement pendant 20 ans, un homme - Al Patraz - a laissé dans sa cellule une foule d'indices pour préparer son évasion. Il a été libéré avant de pouvoir mettre son plan à exécution, mais son ancien cachot est encore truffé de codes secrets, d'énigmes obscures et de trappes cachées. Bref, tout ce qu'il faut pour s'échapper en 60 minutes bien comptées.

Voilà le scénario soumis aux participants d'Échappe-toi Montréal, une activité immersive offerte depuis le 3 octobre dans un local de l'ancienne usine textile Grover, rue Parthenais, à Montréal.

Enfermés dans un local aux allures de cellule décrépite, des groupes de six prisonniers consentants ont une heure (et pas une minute de plus) pour recueillir les indices afin de déverrouiller la porte qui les retient captifs. Pour y arriver, ils doivent regarder dans tous les coins (deux fois plutôt qu'une), soulever chaque pièce de mobilier un tant soit peu suspecte, décrypter tous les codes. Et surtout, ils doivent communiquer entre eux, se répartir le travail, s'entraider.

Sarah Aubin-Roy et ses amis ont décidé de souligner l'anniversaire d'une copine à Échappe-toi Montréal. Ils ont choisi la dernière séance du samedi, à minuit.

«Le concept est très original. On a eu du plaisir, même si on n'a pas réussi à sortir. Il nous aurait peut-être fallu cinq minutes de plus pour ouvrir le dernier cadenas. On a manqué un peu d'organisation...»

Sarah Aubin-Roy

Ils sont loin d'être les seuls à avoir échoué dans leur mission. Seulement 3% des participants arrivent à sortir de la pièce dans le délai requis. Pour la petite histoire, sachez que six journalistes de La Presse se sont prêtés à l'exercice... et qu'ils ne font pas partie de 3%!

Inévitablement, les participants se lancent sur de fausses pistes (les créateurs en ont d'ailleurs semé plusieurs, ce qui peut devenir frustrant). Et le stress diminuant les capacités de réflexion, les faux prisonniers perdent un temps fou à gamberger devant un problème pourtant pas si sorcier. Heureusement, le maître du jeu, qui suit le déroulement de l'activité à l'aide d'une caméra vidéo, vient remettre les équipes sur le droit chemin lorsqu'elles s'égarent trop.

Inspiré des jeux vidéo d'énigmes en pointer-cliquer (comme Rooms ou Myst), le concept des jeux d'évasion grandeur nature est né au Japon en 2006, explique Emmanuel de Gouvello, cofondateur d'Échappe-toi Montréal. «Depuis, des jeux semblables sont nés à Londres, à Paris, à Taïwan. Juste à Toronto, il y a sept compagnies qui offrent des "Escape Games". Dans le monde, 10 millions de personnes ont joué, déjà.»

Un succès

Échappe-toi Montréal est la seule expérience immersive du genre proposée au Québec. Mais l'engouement est palpable. «Depuis l'ouverture, 2000 personnes sont passées chaque mois», dit M. de Gouvello. Dans le lot, beaucoup de camarades de travail venus pour une activité de consolidation d'équipe. Des groupes d'amis. Des familles avec des adolescents (l'expérience est recommandée aux plus de 13 ans).

Pour l'instant, deux salles quasi identiques sont aménagées sous forme de cachot. La demande allant grandissant, quatre nouvelles salles de jeu viendront s'ajouter sous peu. Et de nouveaux scénarios seront écrits. «Une deuxième version des aventures d'Al Patraz sera offerte dès lundi dans les salles actuelles. Les participants pourront donc jouer pendant deux heures et faire les scénarios A et B s'ils le souhaitent.» Ceux qui ont déjà joué pourront aussi revenir expérimenter le second scénario.

En janvier, de nouvelles salles seront prêtes à accueillir les joueurs. Deux salles accueilleront un scénario adapté à un public plus jeune, «avec moins d'énigmes chiffrées et plus d'objets à manipuler».

«Les deux autres salles seront aménagées à la manière d'une scène de crime. Les participants devront chercher des indices et sortir... avant qu'il se passe quelque chose!»

L'expérience d'Échappe-toi Montréal est offerte au prix de 23$ par personne. L'activité est conçue pour des groupes de six personnes. Les organisateurs peuvent décider de jumeler les plus petits groupes. Il est toutefois possible d'acheter tous les billets du créneau horaire désiré. Le tarif: 138$.

Réservations obligatoires.

http://www.echappetoi.com/

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer