Recherche Voyage

Devant Krishna avec maman

La journaliste Ève Dumas et sa mère Odette... (Photo: fournie par Sivananda yoga)

Agrandir

La journaliste Ève Dumas et sa mère Odette Dumas au camp de yoga Sivananda.

Photo: fournie par Sivananda yoga

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

La fête des Mères
La fête des Mères

Célébrez votre mère grâce à nos idées de recettes et de petites attentions! »

Sur le même thème

Pour la fête des Mères, notre journaliste Ève Dumas a passé un week-end au camp de yoga Sivananda, de Val-Morin, avec sa mère, Odette. Une rare occasion d'échapper aux soucis du quotidien pour passer un heureux moment ensemble. Or, la vie en ashram a ses contraintes et la fille comme la mère ont craint un instant que tout ne se passe pas aussi bien que souhaité. Voici le compte rendu de cette retraite mère-fille.

Des élèves de la formation de professeurs, de... (Photo: fournie par Yoga Sivananda) - image 1.0

Agrandir

Des élèves de la formation de professeurs, de yoga Sivananda.

Photo: fournie par Yoga Sivananda

Suis-je allée trop loin?

L'une des qualités de ma mère est sa grande ouverture d'esprit du moins en ce qui a trait aux intérêts de sa fille unique. Lorsque je trippe cru, elle achète les livres de recettes de Sarma Melngailis (qui aboutissent invariablement dans ma bibliothèque!). Elle mange de plus en plus bio-local et fait du bénévolat au Dépanneur Sylvestre (un organisme communautaire de l'Outaouais). Ce n'était donc pas très surprenant qu'elle accepte sans hésiter mon invitation à un week-end mère-fille à l'ashram de yoga Sivananda.

Mais en arrivant au camp de Val-Morin, j'ai commencé à douter. Ma mère est entrée dans le premier édifice avec ses souliers! Sacrilège. Puis nous sommes arrivées dans notre modeste chambrette, avec deux petits lits simples. Ma «vieille mère» de 63 ans manquerait-elle de confort? Les choses ne se sont pas améliorées lorsque nous sommes arrivées dans une salle à manger sans tables ni chaises. Ici, on mange par terre.

Mais c'est au satsang du vendredi soir que je me suis sérieusement demandé à quoi j'avais pensé en amenant ma mère ici. Après une séance de méditation silencieuse d'une demi-heure, nous avons commencé les chants dévotionnels. Même si j'avais les yeux fermés, je sentais le vieux traumatisme judéo-chrétien de ma mère refaire surface. Le comble, c'était quand les «fidèles» réunis dans le temple krishna se sont mis à chanter «Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare» ! «Ça y est, me suis-je dit, ma mère va penser que j'essaie de l'embarquer dans une secte! Je suis allée trop loin.»

Finalement, je sous-estimais ma chère Moumsie. Après le deuxième satsang (samedi matin, à 6h), elle s'était déjà adaptée à la vie d'ashram, malgré l'absence de café et de vin rouge. J'ai pu commencer à me concentrer un peu plus sur ma propre expérience, à calmer mes pensées pendant la méditation et à chanter les exploits du grand Ganesh sans retenue aucune.

Pour moi, les moments les plus confrontants étaient sans nul doute les cours de yoga de deux heures, où je devais pratiquer les postures à la «manière Sivananda». Comme j'ai moi-même une douzaine d'années de pratique de yoga Iyengar et d'ashtanga dans le corps, c'était plutôt difficile d'abandonner certaines façons de faire, le temps d'un week-end. Je me sentais un peu déchirée... dans tous les sens du terme.

Cela dit, le «système» Sivananda semble être une combinaison gagnante. Je ne saurai jamais si c'était la méditation, les chants, la saine cuisine végétarienne, les belles rencontres, l'énergie du lieu, toutes ces postures sur la tête et inversions que j'ai pratiquées pendant les 48 heures qu'a duré notre séjour, ou l'ensemble de ces facteurs, mais à mon retour de Montréal, j'aurais été prête à repeindre l'oratoire Saint-Joseph à la grandeur. C'était comme si je ne m'étais pas réveillée à 4h30 du matin!

Les retraites de yoga vous intéressent ? Voici quelques adresses :

L'ashram Sivananda de Val-Morin, 819-322-3226, www.sivananda.org/camp

Le Centre Kriya yoga de Babaji à Saint-Étienne-de-Bolton, 1-888-252-9642, www.babajiskriyayoga.net

L'ashram de l'Art de Vivre à Saint-Mathieu-du-Parc, 819-532-3328, artdevivre.artofliving.org

Yogasalamandre à Sainte-Brigitte-de-Laval (à 30 minutes au nord de Québec), www.yogasalamandre.com, renseignements: 514-524-3010

La plupart des centres de yoga de Montréal offrent des retraites de yoga à l'extérieur de la ville, dont les studios Lyne St-Roch, le centre Sattva Yoga Shala, Ashtanga Yoga Montréal, Yoga uni Montréal, Vert Prana, Soham Yoga et Yoga Sangha.

Le site yogamondo.com affiche aussi plusieurs retraites.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Yoga mère-fille: un poisson hors du bocal

    Québec

    Yoga mère-fille: un poisson hors du bocal

    J'étais ravie de l'invitation d'Ève à ce week-end de yoga mère-fille. J'avais hâte et... j'appréhendais. Hâte parce que ce week-end me permettrait... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer