Recherche Voyage

Les îles Lofoten, paradis polaire

Malgré leur beauté, les eaux cristallines des îles... (Photo iStock)

Agrandir

Malgré leur beauté, les eaux cristallines des îles Lofoten sont trompeuses, puisque ceux qui voudront s'y rafraîchir se rendront rapidement compte qu'elles sont glaciales.

Photo iStock

(Village d'Å) Sans vouloir verser dans l'analogie expéditive, disons que les îles Lofoten sont un peu à la Norvège ce que les îles de la Madeleine sont au Québec. Un archipel aux vagues airs de paradis où l'on se ressource à même la mer. Une légère nuance s'impose: les Lofoten sont situées au-delà du cercle polaire.

Un rorbu au toit végétal... (Photo iStock) - image 1.0

Agrandir

Un rorbu au toit végétal

Photo iStock

Chose pourtant difficile à croire, une fois les valises posées dans ces îles du Nord-Ouest norvégien, l'été. Les températures peuvent y dépasser allègrement les 20 degrés, et certaines criques exhibent des eaux translucides dignes des Caraïbes! L'explication? Le passage du Gulf Stream a créé un microclimat en ce point précis du littoral.

De quoi mettre en valeur un coin de pays qui n'a pas son pareil en Scandinavie. Jugez plutôt: des pics montagneux acérés viennent se ficher directement dans l'océan avec, à leur pied, de minuscules cabanes de pêcheur parfaitement fondues dans le décor - le tout saupoudré de plages de sable blanc.

Un cadre rêvé pour s'adonner à une foule d'activités. Les mordus de vélo peuvent ainsi compter sur des routes à l'asphalte irréprochable, traversant les sept îles principales de l'archipel. 

Attention cependant, la circulation se serait densifiée en haute saison, conséquence de l'ouverture d'une route reliant les îles à la Norvège continentale.

On peut, bien sûr, délaisser sa monture pour randonner à travers les pics, parcours ponctués de maisonnettes aux toits végétaux, de baies paisibles émaillées d'oursins verts, et de vastes champs dorés où, pour les petits Norvégiens, on fait pousser des buts de soccer équipés de filets... de pêche.

Pas si étonnant: traquer le poisson est l'activité phare des Lofoten depuis près de 1000 ans, et des compétitions internationales y sont encore organisées. Une véritable invitation à s'y adonner soi-même, été comme hiver, quand orques et harengs viennent séjourner dans les environs. Parfois violent, le vent viendra d'ailleurs vous porter la délicate odeur de poisson émanant de séchoirs disséminés çà et là, où moult morues décapitées ont été suspendues.

Ceux qui adorent l'océan mais abhorrent l'hameçon peuvent toujours se rabattre sur le kayak, l'archipel étant fréquemment cité comme l'un des plus beaux endroits du monde pour pagayer. Des excursions en bateau sont également possibles pour naviguer dans les spectaculaires fjords environnants.

En revanche, dommage que ces eaux cristallines soient trompeuses - une baignade glaciale nous a vite refroidis...

Rorbus pour visiteurs fourbus

Après tous ces «remous-ménage» maritimes, la fatigue finit par se pointer. Mais aux îles Lofoten, on ne peut échapper aux bras de mer, dans lesquels on se blottira pour s'assoupir. Car tout visiteur se doit d'investir un rorbu, cabane de pêcheur colorée, ne serait-ce que pour une nuitée. Bâtis sur pilotis au fil des rives, souvent perchés au-dessus de l'eau, ces abris en bois typiquement nordiques vous font vivre l'expérience d'une berceuse inaccoutumée: celle des flots qui, à marée haute, viennent s'engouffrer, là, juste sous votre matelas, pour chanter leurs clapotis nocturnes.

Des petites niches pittoresques pas seulement réservées aux nantis, puisque certains rorbus sont gérés par des auberges de jeunesse.

Paradis de minuit

Aussi faut-il que la nuit se pointe un jour. Au-delà de la frontière du cercle polaire, de la fin mai à la mi-juillet, le soleil demeure haut perché aux 12 coups de minuit. Déstabilisant pour l'organisme, magique pour les yeux.

Petit conseil pratique: n'oubliez pas vos bouchons d'oreilles. Des nuées de mouettes, gravitant autour des cabanes, piaillent à tue-tête tant que le soleil n'est pas couché - et ne ferment donc jamais leur clapet de l'été.

Comme on les comprend ; si on le pouvait, on resterait éveillé toute la nuit pour s'abreuver de cette quiétude paradisiaque.

***

Se rendre aux Îles Lofoten

Les îles étant très au nord du pays, voyager par les airs est conseillé. Des vols quotidiens relient Oslo à Bodø (où l'on peut emprunter un traversier pour rejoindre les îles) et à Narvik (d'où on atteindra l'archipel par autocar ou en auto).

Des températures clémentes

De juin à septembre, les températures sont agréables en journée, mais prévoir des variations (elles peuvent osciller entre 10 et 20 degrés). En hiver, la moyenne est de seulement - 1 °C. Nuits polaires : tout le mois de décembre. Soleil de minuit : de juin à mi-juillet.




la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer