Recherche Voyage

France: en bateau, sur les canaux du Midi

Corbeille 31 decembre 2017Voyage-canal du midiAnne Pelouas, collaboratrice... (Photo Anne Pélouas, collaboration spéciale)

Agrandir

Corbeille 31 decembre 2017Voyage-canal du midiAnne Pelouas, collaboratrice spécialeNarbonne

Photo Anne Pélouas, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne Pélouas

Collaboration spéciale

La Presse

De Narbonne à Castelnaudary, on navigue à 6 km/h en bateau de location sur le canal de la Robine, puis le mythique canal du Midi, oeuvre monumentale reliant la Méditerranée à l'Atlantique. La navigation de plaisance a remplacé les péniches. De la mer à la capitale du cassoulet, en passant par une soixantaine d'écluses et de nombreux villages pittoresques, aventure douce et pauses gourmandes sont au rendez-vous. Récit en six étapes.

Les Halles centrales sont pleines de victuailles du... (Photo Anne Pélouas, collaboration spéciale) - image 1.0

Agrandir

Les Halles centrales sont pleines de victuailles du terroir.

Photo Anne Pélouas, collaboration spéciale

NARBONNE 

Avant d'embarquer sur notre « boat », on profite de la région ! Les Halles centrales sont pleines de victuailles du terroir. Les Grands Buffets proposent sur réservation un buffet gargantuesque de « produits nobles » français avec vins du pays au verre. Tout est d'abondance : charcuteries, grillades, fruits de mer, fromages, desserts... Vers la mer, le Château l'Hospitalet domine la garrigue et les vignes. La dégustation de vins est de rigueur. Sur place : restaurant, hôtel et festival de jazz, fin juillet. Au Salin de l'île Saint-Martin, à Gruissan, surprise de taille : les marais salants sont rosés pour cause de microalgues ! Les fruits de mer sont rois à La Cambuse du Saunier.

NARBONNE-CANAL DU MIDI

C'est parti ! Et vogue le navire sur les eaux calmes du canal de la Robine. La conduite d'un bateau sans permis nécessite une certaine adresse, mise à l'épreuve par les premiers petits ponts en dos d'âne. Les sept écluses du canal de Jonction éprouveront ensuite la cohésion de l'équipage pour « tenir » le bateau dans les sas, quand l'eau monte. On poursuit entre de belles rangées de pins parasols bordant le chemin de halage où les chevaux tiraient autrefois les péniches et que les cyclistes ont désormais adopté. Un virage à gauche amène dans le canal du Midi aux belles écluses et maisons d'éclusiers servant de dépanneurs vendant vins, oeufs, fruits du pays...

LE SOMAIL

Ce joli village fut un grand port de commerce et de voyageurs du XVIIe au XIXe siècle, dont l'histoire est racontée dans une passionnante exposition à l'office de tourisme. Le Somail abrite de bons restaurants et une originale épicerie flottante. La péniche Tamata offre de nombreux produits artisanaux à bon prix : pains, viennoiseries, galette occitane, crèmes glacées, vins... Autre incontournable : la librairie Le trouve tout du livre. Dans cette caverne d'Ali Baba, plus de 50 000 livres en tout genre, surtout usagés, parfois rares, occupent les étagères.

LE SOMAIL À HOMPS

La balade nautique laisse le temps d'admirer les vignes du Languedoc-Minervois s'étendant à perte de vue derrière les platanes et autres arbres ombrageant le chemin de halage. Le Château de Ventenac en Minervois se dresse tout à coup. On s'amarre devant la bâtisse historique. Dans l'exceptionnel caveau en voûtes, il est agréable de déguster au frais quelques vins locaux. Plus loin, le Château de Paraza, accroché à la colline, eut Pierre-Paul Riquet pour locataire quand il supervisait les travaux du canal. D'Homps, autre charmant village - jadis troisième port du canal -, on court se baigner au lac de Jouarres ou faire son marché, le mardi, à Olonzac.

HOMPS À CARCASSONNE

La Redorte, Puichéric, Marseillette... Villages historiques et ouvrages d'art du canal s'égrènent comme un chapelet : écluses, ponts, aqueducs et épanchoirs, comme celui de l'Argent-Double aux 11 arches surmontées d'un pont piéton. Les rues étroites de Trèbes ont un charme fou, comme son pont-aqueduc, modèle du genre. Au port, on s'attable à la poissonnerie Moderne ou aux Vignes de Bacchus, pour des tapas. Millepetit est un autre arrêt de choix pour suivre un cours de cuisine française... donné par une chef britannique.

CARCASSONNE À CASTELNAUDARY

À Carcassonne, on s'amarre au centre-ville pour rejoindre la « Cité » en vélo. Le Pont-Vieux mène au pied de la citadelle fortifiée, puis on grimpe jusqu'aux remparts. L'intérieur est encombré de boutiques de souvenirs, mais la balade autour des remparts est tranquille. On assiste au coucher de soleil, flamboyant, de la terrasse d'un restaurant. Le lendemain, ultime journée de navigation. Les vélos sont sortis pour aller voir l'un des derniers vieux ormes de Sully à Villesèquelande. On franchit les quatre dernières écluses de Saint-Roch, véritable escalier d'eau menant au port de Castelnaudary. Après la montée au superbe Moulin de Cugarel, qui ne serait d'attaque pour dévorer un cassoulet, plat-signature de Castelnaudary ?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer